ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Tout un symbole

Cargolux: le vol vers Zhengzhou annulé



cargolux_paperjam.jpg

Le vol inaugural vers la Chine, pays du nouvel actionnaire de la compagnie luxembourgeoise de fret aérien, est repoussé sine die pour des problèmes administratifs.

Le premier vol commercial d’un avion Cargolux vers Zhengzhou, la capitale de la province du Henan en Chine, est annulé, faute d’autorisation administrative chinoise.

Tout un symbole. L’événement devait marquer la fin d’une longue période d’incertitude pour la compagnie luxembourgeoise de fret aérien.

Elle avait été abandonnée fin 2012 par son actionnaire qatari, Qatar Airways, en période de troubles politique et économique. Il fallait alors recapitaliser et chercher un nouvel actionnaire. Fin 2013, l’identité de celui-ci était dévoilée. HNCA devait reprendre à l’État les 35% du capital en question (pour 120 millions de dollars) qu’il avait eus en portage.

La transaction – accompagnée d’un autre jeu de chaises actionnariales – a été finalisée ce mercredi 23 avril, soit quelques jours avant le premier vol commercial.

L’opération de comm’ à l’eau

Celui-ci revêtait donc une charge symbolique importante puisqu’il nouait un lien «industriel» avec la base logistique de Zhengzhou et ses promoteurs de la province du Henan, HNCA. Et patatras. Faute d’accord des autorités aériennes chinoises (les droits de trafic pour ce type d’avion et pour des vols réguliers n’avaient pas été demandés au préalable), le décollage prévu ce jeudi à 19h30 a été annulé. Le Boeing 747-8F et son chargement restent sur le tarmac luxembourgeois pour une durée indéterminée.

Avec cette annulation, c’est aussi toute une opération de communication qui tombe à l’eau. Les autorités luxembourgeoises et la compagnie elle-même avaient tout organisé autour de l’événement depuis plusieurs mois. Le département communication avait convié la presse au décollage… voilà qu’il faut annuler promptement.

D’autres rient jaune sur place. Dirk Reich, le nouveau CEO de la société, et François Bausch, le ministre de tutelle, ont fait le déplacement à l'invitation du gouverneur de la province pour, entre autres, signer des avenants à l’accord (notamment pour la participation de HNCA à l’augmentation de capital) et accueillir le vol de Cargolux. Ils rentreront donc certainement comme ils sont venus. Avec un avion de ligne.