COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Achat ou location, comment optimiser et rentabiliser les espaces de travail?

Campus Contern, les bureaux de demain


Retour au dossier

2_900x600_indiv_marc_diver.jpg

«Damier, Colibri, Bouvreuil et Alouette», vous n’êtes pas dans une volière mais bien sur le Campus Contern, un complexe de bureaux au concept unique. Et si les bâtiments portent des noms d’oiseaux, ce n’est peut-être pas un hasard: la dimension écologique fut une composante fondamentale dans la création de ce projet. Inaugurant sans doute l’immobilier professionnel du futur, Marc Diver le fondateur du complexe renverse les codes pour proposer des prestations inédites à ses locataires. 

Après 20 ans passés en tant que pur constructeur de bâtiments pour des PME, Marc Diver s’est lancé dans le développement immobilier en 2006. Tout commence après avoir acquis 20.000m² de terrain à Contern, que le jeune promoteur loue alors à DHL. Le transporteur n’exploitant que la moitié de la parcelle, Marc Diver construit un bâtiment pour la société IEE sur l’autre moitié. Chassez le naturel, il revient au galop!.

La revente de ce premier «ensemble» est rentable. Marc Diver achète donc un autre terrain de surface équivalente, toujours à Contern, avec l’idée de créer un complexe de quatre bâtiments professionnels pour une surface de 12.000m² et 500 places de parking. Le Campus Contern est né. Sa force est de proposer des espaces de bureau accessibles, dont 90% de la superficie est exploitable, pour un rapport qualité-prix le meilleur du marché.

Aujourd’hui, la construction du 4e bâtiment de 3.250m² est en cours et les travaux ne s’arrêtent pas là: un parc de halls destiné aux PME est en train de voir le jour.

Signer l’accord COP21 c’est bien, mais ce n’est pas suffisant.

Marc DiverMarc Diver, Directeur (Campus Contern )

Ce qui fait la grande spécificité de Campus Contern, c’est une vision résolument éco responsable de la construction. Marc Diver s’en explique clairement: «Les pays européens ont signé un accord lors de la COP21. C’est très bien, mais signer n’est pas suffisant. Il faut agir, notre avenir en dépend». Cela commence donc par l’obtention de la certification BREEAM excellent, l’optimisation des flux, chauffages et climatisation, puis l’intégration de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments, financés par Campus Contern et non par ses locataires. Puis, Campus Contern a investi dans des colonnes de recharge pour les voitures électriques. Elles sont deux pour le moment, mais devraient se multiplier très bientôt. «L’achat d’une voiture électrique se décide parce qu’il y a déjà des prises où l’utilisateur peut recharger son véhicule. Il ne faut pas attendre la dynamique inverse où c’est la multiplication des voitures électriques qui entrainerait l’implantation de colonnes de rechargement» insiste l’entrepreneur.

Et les considérations environnementales ne s’arrêtent pas là. À l’intérieur des bâtiments, un système unique en son genre baptisé BioOrg, purifie et améliore la qualité de l’air grâce à des microorganismes présents dans la nature. L’air ambiant est assaini, débarrassé des impuretés.

Lorsqu’on demande à Marc Diver d’évoquer les projets et développements futurs de Campus Contern, c’est toujours la dimension environnementale qui revient en tête de liste: plus de panneaux solaires, plus de colonnes de recharge pour véhicules électriques et autres solutions techniques pour consommer toujours moins d’énergie.

Il est toujours rentable de s’installer au Luxembourg.

Marc DiverMarc Diver, Directeur (Campus Contern )

Les locataires du Campus Contern sont à l’image du Luxembourg actuel. Si l’on note une forte présence du monde de l’IT avec ATOS, Syniverse, Unify, Dartalis, Anidris  ou Luxcloud, on retrouve aussi des holdings de l’industrie textile comme Escada ou des sociétés actives dans le commerce du bois comme SWM. On y croise également ECE, VALERES Konstruktioun (constructeur du complexe Campus Contern), ou encore Bilfinger spécialisé dans la coordination des constructions et rénovations de bâtiments. À la pointe de l’innovation, on trouve la société Flash qui opère du transport par drones. Enfin, parmi les locataires, citons l’enseigne de restauration rapide «Class’ Croûte» qui trouve un premier bassin de clientèle avec les entreprises déjà présentes sur le site.

Malgré un parc immobilier parmi les plus chers d’Europe, comparé à la France ou à la Belgique, les investisseurs et les sociétés continuent d’installer leurs bureaux au Luxembourg. L’excellente stabilité économique et la croissance du pays contrebalançant ces tarifs élevés. Il est toujours rentable de s’installer au Luxembourg.

Marc Diver l’a bien compris avec son Campus Contern. Il renouvelle même le genre en le dotant de technologies aussi «green» qu’avant-gardistes. Le promoteur immobilier ne cache pas que si la demande est présente, et cela semble être le cas, il ne se fera pas prier pour agrandir son Campus! 

Damier prend son envol

La construction du quatrième bâtiment du complexe a commencé, conformément au planning initial de construction. Baptisé Damier, le bâtiment proposera 3.255m² de bureaux sur 4 niveaux divisibles en plateaux ou demi plateaux de respectivement 834 ou 407m² bruts.