ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Commerce

Break définitif pour Tie Rack



tie_rack_lice_cc.jpg

Les deux boutiques luxembourgeoises devraient rester ouvertes jusque fin d'année. (Photo: Licence CC)

Victime de la mode, le temple britannique de la cravate périclite. C’est aussi la fin des deux magasins au Grand-Duché et de la société luxembourgeoise, soit une dizaine d’emplois.

Ce n’est pas un séisme commercial mais c’est une onde de choc supplémentaire. Tie Rack va aussi disparaître du paysage luxembourgeois, où elle exploitait deux magasins et une société anonyme. C’est, dans ce cas-ci, un arrêt définitif des activités du groupe britannique qui cause la chute locale.

Tie Rack, c’est un emblème, une enseigne trentenaire qui personnifiait une idée de l’élégance anglaise à la portée de l’homme moderne de la rue. Un temple de la cravate, qui a néanmoins subi, au fil des ans, une sérieuse érosion des ventes, consécutive à la baisse de popularité de l’accessoire vestimentaire masculin.

La semaine dernière, tous les médias britanniques ont commenté l’annonce faite par la société, ayant décidé la fermeture. Les boutiques Tie Rack (plus de 80 dans le monde, dont la moitié en Grande-Bretagne) baisseront le volet partout, laissant environ 200 personnes sur le carreau, en tout.

Depuis 1996

Au Luxembourg, une dizaine de personnes sont concernées, dans deux points de vente et une société. Tie Rack exploite deux magasins, au centre commercial Belle Étoile et dans la galerie Auchan du Kirchberg. Les boutiques seront encore ouvertes, normalement, jusqu’à la fin de l’année.

La société Tie Rack Luxembourg, créée en 1996, sera aussi frappée de plein fouet. Gérée localement, elle a connu, depuis janvier dernier, des changements et démissions dans ses administrateurs, des managers britanniques.