COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Dans le Land

Blitzkrieg



unknown.png

Dans ce numéro, le Land revient aussi sur les opportunités de carrière des candidats non élus. (Photo: d'Lëtzebuerger Land)

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, les journalistes du Land se penchent sur le Brexit.

Malgré l’accord sur le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne avalisé par les 27 dimanche à Bruxelles, une sortie désordonnée reste toujours une réelle possibilité. Car le hard Brexit peut seulement être évité si les élus britanniques votent en faveur de cet accord et ils sont nombreux à s’y opposer, pour une multitude de raisons. D’un point de vue européen, les partisans du Brexit pur et dur, avec leur mentalité de Blitz et leur rhétorique de Seconde Guerre mondiale, sont les plus difficiles à comprendre, car ils semblent se réjouir d’ores et déjà de la misère inévitable qu’ils risquent de créer par leur vote négatif. Alors que leur campagne de referendum reposait justement sur le fait que le Royaume-Uni serait mieux loti après la sortie de l'UE.

Pour l’instant, personne ne sait quand le Parlement britannique prendra une décision de ratification de l’accord de retrait, ni même s'il en prendra une. Les autres pays européens comme le Luxembourg doivent donc se préparer aux deux scénarios: sortie douce ou sortie dure. C’est pourquoi un groupe de travail interministériel est en train d’analyser dans quels domaines il faudrait éventuellement activer l’article 32.4 de la Constitution et formuler des lois d’urgence.

Human interest stories

Conseiller de gouvernement, secrétaire de fraction, agent d’affaires... le Land montre les opportunités de carrière des candidats non élus. Qu’ils soient anciens membres du gouvernement ou ex-stars de RTL. Mais gare à ceux qui se retrouvent du côté des perdants, sans avoir pensé à négocier un plan de sortie en amont des élections.

La tour d’ivoire

Avec une connotation plutôt négative, le terme «tour d’ivoire» renvoie à un intellectuel détaché du monde pratique, s’occupant seulement de sa quête pour obtenir de nouvelles connaissances. Le Land publie dans son édition de ce vendredi un supplément consacré à la recherche au Luxembourg. Y sont présentés surtout des scientifiques, en portraits et en interviews. Ces rencontres montrent des chercheurs passionnés, pas du tout déconnectés du monde. Des chercheurs de toutes les disciplines qui, par ailleurs, demandent souvent que les sciences jouent un rôle plus important dans les débats de société au Luxembourg.