ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

BTP

BIM-Y accélère la digitalisation des bâtiments



photo_pour_paperjam.jpg

Jean-Yves Marié et Thouraya Meftah, founding partners de BIM-Y. (Photo: DR)

Le secteur du BTP est engagé dans un profond mouvement de transition numérique. La solution mise au point par la start-up BIM-Y permet aux bâtiments existants ou en cours de construction d’entrer dans l’ère du BIM, sans investissement important.

Le BIM révolutionne les méthodes de travail des métiers du bâtiment, de la conception – à travers notamment la maquette numérique – à la construction, grâce aux outils de travail collaboratif. Des technologies que BIM-Y entend démocratiser. Rencontre avec Thouraya Meftah et Jean-Yves Marié, founding partners de cette jeune entreprise.

Sur quels principes se fonde la solution proposée par BIM-Y?

«BIM-Y fusionne trois technologies: le scan 3D qui crée un jumeau numérique 3D du bâtiment, une base de données de type big data couplée à une machine learning et enfin le partage de l’information. Notre solution accroît la valorisation du bâtiment en permettant une meilleure gestion et une optimisation des coûts de maintenance.

Quels bénéfices peuvent en retirer les professionnels du secteur du bâtiment?

«Par rapport aux solutions traditionnelles actuellement sur le marché, BIM-Y permet d’économiser jusqu’à 70% du coût et de raccourcir les délais de 86%. Grâce un système de visualisation inspiré de Google Street, aux outils intégrés et à nos applications de gestion, BIM-Y offre à la fois une visite virtuelle, très utile pour les espaces publics, par exemple, et un moyen de communication efficace entre les usagers d’un bâtiment. Notre solution permet de géolocaliser les pannes dans un bâtiment et fournit en moins d’une minute toutes les informations techniques des équipements installés.

Où en êtes-vous de votre déploiement?

«Notre stratégie est de fournir un service s’intégrant parfaitement dans le cadre de la smart city et de l’industrie 4.0. La transition numérique passe également par la numérisation des bâtiments et nous comptons devenir un acteur important sur ce marché. Nous souhaitons nous développer rapidement à travers toute l’Europe. Un bureau de liaison vient d’ailleurs d’être créé à Paris pour renforcer notre présence en France.

BIM-Y mise sur l’innovation. Quels sont les projets en cours de développement?

«Nous consacrons aujourd’hui plus de la moitié de notre chiffre d’affaires à la recherche et au développement. Nous avons lancé un projet de recherche européen qu’intégreront très prochainement des institutions et entreprises basées en France, Belgique et Suisse. Nous sommes convaincus que nous pouvons fournir une solution beaucoup plus pratique, intuitive et économique que les solutions actuelles. Nous recherchons des investisseurs pour nous permettre de développer rapidement nos applications de gestion de l’espace et de maintenance. La prochaine étape sera la sortie de notre application de gestion de l’espace, Room-Y, qui combinera nuage de points et objets 3D. Suivra Check-Y, une solution de gestion de maintenance qui permettra de passer d’une maintenance corrective à une maintenance prédictive.»