POLITIQUE & INSTITUTIONS

Stade national

Becca et Livange dans la tourmente



L'homme d'affaires a démenti les accusations du Mouvement écologique. (Photo: Luc Deflorenne/archives)

L'homme d'affaires a démenti les accusations du Mouvement écologique. (Photo: Luc Deflorenne/archives)

Le Mouvement écologique met en doute le processus décisionnel du projet de stade national de Livange, dont l'homme d'affaires Flavio Becca est promoteur, impliquant également la BCEE et le gouvernement. Les groupes parlementaires DP et Déi Gréng veulent des explications.

Les passions se déchaînent une semaine après les perquisitions effectuées au domicile et dans les sociétés de Flavio Becca.

Objet d'une enquête pour de présumés abus de biens sociaux, l'homme d'affaires a démenti ce jeudi soir les accusations portées par le Mouvement écologique et liées à la construction du stade national de Livange (auquel est associé un complexe commercial), dont il a été désigné promoteur.

Question parlementaire

Dans un document intitulé «Les non-dits du projet Livange», le Mouvement écologique avance notamment que le promoteur disposerait de lignes de crédit très importantes auprès de plusieurs grandes banques luxembourgeoises, dont «éventuellement» la BCEE, un établissement appartenant à 100% à l'Etat. 

Le sujet a provoqué ce jeudi une question parlementaire adressée par le député Eugène Berger au ministre des Finances Luc Frieden: «De plus, le Mouvement relève qu'un membre de la direction de ladite banque ferait également partie du conseil d'administration d'une société regroupant une large majorité des activités dudit promoteur. Le ministre peut-il prendre position par rapport aux liens évoqués par le Mouvement écologique mettant en question le processus décisionnel dans le cadre du projet de Livange?»

Lynx Investment Fund

Pour le Mouvement écologique, qui demande la remise à plat complète du projet et l'abandon du site de Livange: «Monsieur Jean Claude Finck, directeur général et président du comité de direction de la BCEE, est membre du conseil d’administration d’une société anonyme (Lynx Investment Management S.A.) dont le rôle est d’assurer la gestion du fonds d’investissement Lynx Investment Fund S.C.A., SICAV‐FIS, un fonds spécialisé luxembourgeois créé en décembre 2009 par Flavio Becca et Eric Lux (nouvelle dénomination Olos Fund S.C.A).»

Dès lors, le mouvement présidé par Blanche Weber pointe des risques de connivence et de conflits d'intérêt. Et se demande «comment éviter que les activités du fonds d'investissement en question soient en quelque sorte privilégiées par la BCEE - dans son propre intérêt - par rapport à celles de concurrents dans la branche?».

Ce vendredi, le Mouvement écologique a également rendu publique une lettre officielle et confidentielle de soutien au site de Livange. Signée de Jean-Claude Juncker, de Jeannot Krecké et de Jean-Marie Halsdorf, ministre de l'Aménagement du territoire, elle est adressée à Guy Rollinger, promoteur du site concurrent de Wickrange pour la surface commerciale, et à Flavio Becca. Un document daté d'avril 2009, qui tendrait à prouver le choix précipité de Livange, comme site d'accueil de ce complexe de grande envergure.

Les groupes parlementaires DP et Déi Gréng ont aussitôt réagi en demandant au gouvernement de s'expliquer dès la semaine prochaine devant la Chambre des députés.

Eric Lux et Flavio Becca

Selon Flavio Becca: «A ce jour et ce, depuis plus de 25 ans, ces terrains (ceux du site de Livange, ndlr) sont essentiellement la propriété privée des familles Eric Lux et Flavio Becca. Les propriétaires tiennent à préciser qu’aucune banque ne finance ces terrains. De même, ces terrains ne font l’objet d’aucune garantie au profit d’une quelconque institution financière.»

La BCEE a également réfuté ces accusations, indiquant qu'elle se réservait le droit d'agir en justice.

Et l'homme d'affaires luxembourgeois de poursuivre: «Le site de Livange a été choisi par le gouvernement selon les principes régissant l’aménagement du territoire, pour accueillir le nouveau stade national de football. A la suite de cette décision, le gouvernement nous a contactés en tant que propriétaires du site pour réaliser le stade, étant donné qu’il nous a été exposé: 'le site retenu est compatible avec toutes les dispositions réglementaires prévues dans les quatre projets de plans directeurs sectoriels primaires et que c’est le seul de 12 sites analysés qui ait été conforme à l’ensemble des critères analysés'.»

84 sociétés

Le Mouvement écologique a aussi chargé un expert en bonne gouvernance, Jérôme Turquey, d’une étude sur le champ d’activité du promoteur qui «est ou a été engagé dans 84 sociétés actives dans l'immobilier, mais aussi l'alimentation».

L'organisation avance des déficiences sur le plan du contrôle des sociétés, voire des retards coupables en matière de publication des comptes.

Le document confirme, entre autres, les liens d'affaires importants entre Flavio Becca et Eric Lux, co-fondateur avec Gerard Lopez de Genii Capital et coactionnaire de Lotus Renault GP. Ce dernier apparaît 26 fois comme partenaire ou mandataire des différentes sociétés de Flavio Becca.

Ce vendredi matin, à l'occasion d'une interview du député et président du groupe parlementaire LSAP Lucien Lux sur RTL Radio Lëtzebuerg, le journaliste Nico Graf a par ailleurs interrogé l'ancien ministre socialiste de Jean-Claude Juncker (de 2004 à 2009) sur la nature de ses relations avec Flavio Becca. Lucien Lux résiderait à Foetz dans une maison appartenant à la société C6, elle même détenue par Ikodomos Holding et Promobe Finance, société de Flavio Becca. Eric Lux est également administrateur de C6.

L'ancien ministre a fait valoir qu'il faisait la part des choses entre sa vie politique et ses amitiés privées et que le loyer dont il s'acquitte correspond au prix du marché (2.500 euros).