ENTREPRISES & STRATÉGIES

Inauguration

BDO: se donner de l’Air pour son avenir



bdo_inauguration.jpeg

Werner Schiesser, chairman de BDO Global, Xavier Bettel, Premier ministre et Marc Thill, managing partner de BDO Luxembourg. (Photo: Eric Chenal)

BDO Luxembourg a célébré lundi soir l’inauguration de son nouveau siège à la Cloche d’Or.

Le chapiteau dressé pour l’occasion affichait complet. Les clients, partenaires et invités de BDO Luxembourg avaient fait le déplacement en nombre pour l’inauguration du nouveau siège du cabinet: Air.

Un bâtiment occupé depuis avril dernier par l’entreprise qui emploie quelque 400 collaborateurs. Rénovés et agrandis sur le site où se situait précédemment ING Luxembourg, les lieux sont métamorphosés et adaptés aux besoins actuels des entreprises qui, plus que jamais, indiquent investir dans leur capital humain pour réussir dans leur marché respectif.

Une salle de fitness est annoncée pour le bien-être des collaborateurs, de même que l’ouverture d’un restaurant d’entreprise aux menus conçus sur site, ainsi qu’un auditoire d’une centaine de places.

«Le bâtiment est le signe tangible de l’empreinte et de l'influence plus grandes que BDO marque dans l’économie nationale», s’est réjoui Marc Thill, le managing partner de BDO Luxembourg en présentant le nouveau bâtiment.

Un bâtiment conçu par Atenor pour le développement, Beiler + François côté architecture et CDCL pour la construction. Outre les activités de BDO, les 10.500m2 d'Air regroupent aussi une vingtaine de sociétés installées dans le business center. Deux sous-locataires prendront aussi quelque 1.000 mètres carrés d’ici fin de l’année.

Les entreprises veulent que l’on s’occupe d’elles sans qu’elles soient considérées comme des numéros.

Xavier Bettel, Premier ministre

Présent à Luxembourg-ville, à Diekirch et à Wemperhaardt, le cabinet revendique un fort ancrage local auprès des PME luxembourgeoises. Il voit son origine au Grand-Duché remonter à 1950 avec la création de l’Agence. 

«Les entreprises luxembourgeoises veulent que l’on s’occupe d’elles sans qu’elles soient considérées comme des numéros», a déclaré Xavier Bettel, présent pour la séance officielle. Précisant que le gouvernement ferait tout pour que la Place reste «attractive» tout en étant «conforme» sur le plan réglementaire, le Premier ministre a rappelé l’agenda de l'exécutif sur le plan digital, via l’initiative Digital Lëtzebuerg.

«Une initiative qui changera la société» et qui doit permettre aux acteurs économiques de rester compétitifs dans un environnement marqué par une digitalisation galopante. Car comme l’a fait remarquer le Premier ministre, le Luxembourg de 2016 n’a plus rien à voir avec celui de 1950.

Le ministre des Finances a quant à lui vu dans l’essor de firmes comme BDO (+35% d’employés depuis cinq ans), le signe du bénéfice du marché unique européen «qui a permis au Luxembourg de grandir, d’attirer des investissements et des talents.» «C’est en regardant vers l’extérieur, en ayant des frontières ouvertes qu’un pays peut se développer et prospérer», a ajouté Pierre Gramegna, s’adressant à l’assemblée dans un message vidéo.