ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Application

Avec Flashiz, on paie avec un mobile



Alexandre Rochegude : «L’utilisateur accède au service de paiement depuis son smartphone via une application mobile.» (Photo : Mobey)

Alexandre Rochegude : «L’utilisateur accède au service de paiement depuis son smartphone via une application mobile.» (Photo : Mobey)

Dès le 15 mai, au Luxembourg, il sera possible d’effectuer des transactions financières avec son mobile dans plus de 1.500 commerces ou encore de personne à personne, grâce à l’application Flashiz.

La société Mobey, de droit luxembourgeois, a annoncé ce lundi matin le lancement de Flashiz, un nouveau moyen de paiement mobile au Luxembourg.

En téléchargeant l’application Flashiz, fonctionnant sous un operating system Apple ou Android (une version pour BlackBerry sera disponible en juin), chacun pourra effectuer des paiements au profit d’un particulier ou d’un commerçant avec son smartphone ou sa tablette. Avec Flashiz, il sera désormais possible de régler ses achats ou l’addition dans un restaurant, de payer son parking, ses factures, ses achats en ligne avec un simple téléphone.

Grâce à un QR code

La solution, pour fonctionner, utilise des codes QR, ces petits carrés noirs et blancs qui fleurissent sur les affiches publicitaires, dans les magazines et folders et que l’on peut scanner avec son téléphone mobile. « L’utilisateur accède au service de paiement depuis son smartphone connecté à Internet via une application mobile dédiée. Celle-ci lui permettra de scanner un QR code présent sur une facture papier, une facture électronique, un ticket de caisse ou encore sur l’écran d’un site de commerce en ligne, explique Alexandre Rochegude, directeur général de Mobey. L’utilisateur pourra alors valider le paiement, qui sera immédiatement déduit de son solde pour être crédité sur le solde du bénéficiaire. Le donneur d’ordre et le bénéficiaire recevront une notification immédiate leur confirmant la transaction. »

Le commerçant n’aura qu’à présenter un code QR à son client désireux de payer avec Flashiz. Des montants pourront aussi être échangés entre particuliers. Pour cela, il suffit que le bénéficiaire génère un code QR, pour un montant donné, via l’application. Il suffira au donneur d’ordre de le scanner.

Ce moyen de paiement, actuellement présenté à la Foire de Printemps, sur le stand de la boulangerie Fischer, sera opérationnel dès le 15 mai prochain. La solution se veut simple, universelle et sécurisée. L’application est téléchargeable gratuitement, dès à présent. Chacun peut déjà se pré-enregistrer. Il suffira, une fois l’outil opérationnel, d’alimenter son compte Flashiz par virement bancaire ou auprès d’un commerçant agréé, ou de l’attacher à une carte de crédit. La transaction n’occasionne pas de frais supplémentaires pour les particuliers. Mobey, établissement de monnaie électronique agréée par la CSSF, se rémunère en touchant un pourcentage, en 0,75 % et 2,5 %, sur le montant des transactions au profit des professionnels.

Dans plus de 1.500 points de vente

L’enjeu, pour Mobey, est donc de faire adopter ce moyen de paiement par un maximum de commerçants. « Nous avons déjà conclu un certain nombre de contrats, et obtenu certaines exclusivités auprès d’enseignes de la place ou d’acteurs du commerce électronique, poursuit Alexandre Rochegude. La solution pourra, dès son lancement, être utilisée dans plus de 1.500 points de vente, commerçants, restaurants et cafés au Luxembourg. S’ajoutent à ces derniers des transports publics, avec des e-tickets, et les parkings Vinci, notamment à Luxembourg-ville.»

Mobey, créée en juin 2011, entend bien rendre sa solution disponible à l’échelle internationale. Elle envisage un déploiement à travers l’Europe pour 2013. Actuellement, huit personnes s’activent, notamment en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie et en Belgique pour conclure des partenariats. Grâce à l’accélérateur de PwC, elle devrait aussi pouvoir tisser des liens avec des acteurs de la Silicon Valley et de nouveaux investisseurs. Dans les mois qui viennent, de nouveaux services viendront s’ajouter, avec notamment l’intégration de programmes de fidélité et de coupons.