ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Désinvestissement

ArcelorMittal vend ses parts dans Enovos



Jean Lucius est directeur général de Enovos Luxembourg et membre du comité de direction de Enovos International. (Photo : Fabrizio Maltese/archives)

Jean Lucius est directeur général de Enovos Luxembourg et membre du comité de direction de Enovos International. (Photo : Fabrizio Maltese/archives)

Après Paul Wurth, le leader mondial de la sidérurgie sort du groupe d’électricité luxembourgeois. Un pas de plus dans la stratégie de désinvestissement et de désengagement du Luxembourg.

ArcelorMittal vend ses parts dans Enovos. L’annonce a été faite ce jeudi matin parallèlement à la publication des résultats du groupe.

« ArcelorMittal annonce qu’il a signé un accord en vue de désinvestir sa participation de 23,48 % dans Enovos International, au profit d’un fonds géré par Axa Private Equity Group. Cette transaction convenue s’inscrit dans la ligne de la stratégie de désinvestissement sélectif d’actifs non stratégiques annoncée par le groupe », explique le groupe sidérurgique.

Cette semaine, ArcelorMittal a également annoncé sa sortie du groupe d’ingénierie Paul Wurth, dans lequel il détenait 48 %, au profit du groupe allemand SMS. Avec la fermeture de plusieurs unités de production, le groupe semble peu à peu se désengager du Luxembourg, où est pourtant installé son siège social.

Prix de la transaction : 330 millions d’euros

Le prix de la transaction Enovos International se monte à 330 millions d’euros : « Le prix d’achat est divisé. Un montant de 165 millions d’euros est payable à la clôture de l’opération, le montant restant étant reporté jusqu’à deux ans. La part reportée sera porteuse d’intérêts. La conclusion de la transaction est soumise aux conditions de clôture d’usage et devrait avoir lieu avant le 30 juin 2012. »

L’actionnariat d’Enovos International se décompose désormais comme suit : Grand-Duché de Luxembourg (25,44 %), Axa Private Equity (23,48 %), E.on (10 %), RWE (18,36 %), Electrabel GDF Suez (4,71 %), SNCI (10,01 %) et la Ville de Luxembourg (8 %).

Le groupe d’électricité vient de publier ses résultats financiers. Le bénéfice net de l’exercice 2011 a augmenté de 5 % par rapport à 2010, à 118,4 millions d’euros.