ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Sidérurgie

Aperam bientôt cotée à la Bourse de Luxembourg



aperambdl10.jpg

Bernard Fontana, Michel Maquil et Gonzalo Urquijo à la Bourse de Luxembourg. (Photo: Aperam)

L’opération doit permettre à l’activité Inox d’ArcelorMittal de se développer davantage. La première cotation est programmée pour le 31 janvier. Et l’action intégrera l’indice LuxX.

Michel Maquil, le président du comité de direction de la Bourse de Luxembourg, n’était pas peu fier d’accueillir les dirigeants de la société Aperam, ce mardi soir. Cette dernière, dont la création venait d’être approuvée mardi par l'assemblée générale d'ArcelorMittal, résulte de la scission de la division acier inoxydable du groupe. Elle représente un chiffre d’affaires de 4,2 milliards de dollars et un volume d’expédition de 1,45 million de tonnes.

«Même si les unités de production ne sont pas au Luxembourg, Aperam sera tout de même une société luxembourgeoise, a souligné Michel Maquil. Personne ne viendra le contester. C’est une continuation dans le cadre des relations historiques qui nous lient à ArcelorMittal. C’est donc pour cette raison que nous avons décidé de prendre Aperam dans notre indice LuxX. Elle renforcera le volet industriel. Une opportunité, vu que notre indice actuel est peut-être un peu trop dépendant des finances. Nous sommes donc heureux de constater qu’une nouvelle valeur du groupe puisse venir intégrer notre cote officielle.»

Pour sa part, Bernard Fontana, le chief executive officer d’Aperam, était également satisfait de l’introduction de la société à la Bourse de Luxembourg, comme elle l’a déjà été à Paris et Amsterdam. «Luxembourg est une Place importante pour nous. Aperam est une société indépendante, active dans les segments des aciers inoxydables, électriques et spéciaux. Nous avons actuellement un centre de services au Luxembourg, qui occupe une cinquantaine de personnes et nous espérons encore voir nous rejoindre 30 travailleurs.»

9.800 employés

Aperam dispose d’un réseau très intégré de distribution, de traitement et services d’une capacité d’inox et de spécialités à partir de biomasse à faible coût comme le charbon. Son réseau industriel est concentré sur six centres principaux implantés au Brésil, en France et en Belgique.

«Nous sommes actuellement présents dans 32 pays, avec plus de 9.800 employés, poursuit Bernard Fontana. Nous avons une capacité de 2,5 millions de tonnes d’acier inoxydable plat en Europe et au Brésil. Nous sommes également leaders dans des niches à haute valeur ajoutée comme les alliages et les spécialités.»

Si la cotation de la société se fera le 31 janvier, les premières transactions ont débuté ce mercredi avec un prix d’introduction de 27,32 euros. L’objectif de cours de nombreux spécialistes est de 50 euros. Cette préouverture est assimilable à la constitution du livre d'ordres avant la première cotation réelle. Aux termes de l'accord de scission, les actionnaires d'ArcelorMittal avaient reçu une action Aperam pour 20 titres détenus.

Et Bernard Fontana de conclure: «Admise sur le marché, notre entreprise entend bénéficier de l’accès aux investisseurs actifs sur les marchés de la Bourse de Luxembourg. Nous sommes certains que cette collaboration sera positive pour tout le monde.»