COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Au 31 décembre

Alain Berwick (RTL) tire sa révérence



berwick_alain.png

Alain Berwick dirige RTL Lëtzebuerg depuis 1994. (Photo: Maison Moderne /archives)

C’est un sacré événement au sein de la station du Kirchberg et, plus largement, du secteur des médias au Luxembourg: le CEO de RTL Lëtzebuerg, en place depuis 22 ans, annonce quitter ses fonctions à la fin de cette année.

Il est des coïncidences qui peuvent être trompeuses. Pris dans la tourmente de «l’affaire Lunghi», le CEO de RTL Lëtzebuerg, Alain Berwick, annonce ce vendredi soir, dans un communiqué de presse, quitter ses fonctions à la fin de l’année.

Lier les deux événements serait évidemment tentant, mais cela faisait plusieurs mois que l’intéressé laissait entendre qu’il lèverait grandement le pied une fois passées les fêtes de fin d’année. Ce qui n’empêchera évidemment pas de laisser la question en suspens.

Sans en parler ouvertement, Alain Berwick y fait tout de même allusion de manière très prononcée sur les tourments qui secouent actuellement le groupe, après la diffusion des images de l’altercation entre Enrico Lunghi et une collaboratrice de RTL. Une «affaire» au cours de laquelle la probité et la conscience professionnelle de la chaîne ont été sévèrement remises en cause.

«RTL Lëtzebuerg a assumé pendant des décennies avec une très grande popularité et un très grand sérieux sa mission de service public très importante pour notre pays. Cette position exceptionnelle n’autorise pas de débat public en cours sur la gestion de l'entreprise», indique Alain Berwick dans son communiqué, précisant qu’il part «le cœur gros».

60 ans l’été prochain

Ce départ se fera en deux étapes, puisque s’il passe la main dans ses fonctions de CEO de RTL Lëtzebuerg à la fin 2016, il restera tout de même impliqué dans la gestion de certains projets – en particulier celui des nouvelles installations qui devraient être livrées en avril – avant de quitter définitivement le groupe au moment d’atteindre ses 60 ans, c’est-à-dire en août 2017. Il restera, en outre, membre du conseil d’administration de CLT-Ufa.

Entré au sein de la régie IP en 1986, il en avait pris la direction commerciale en 1993 avant d’être nommé, un an plus tard, CEO de RTL Lëtzebuerg. Il a, en quelques années, dépoussiéré ce média national, le faisant entrer dans une ère moderne portée par la convergence des supports entre télé, radio et site internet.

Son successeur pas encore nommé

C’est Elmar Heggen, en tant que chief financial officer et directeur du siège social de RTL Group, qui s’est charge des remerciements d’usage dans le communiqué diffusé – uniquement en langue allemande – ce vendredi. «Au cours des 22 dernières années, il a modernisé les programmes offerts par RTL Lëtzebuerg, élargi la famille des chaînes de  télévision et de radiodiffusion et mené l'entreprise avec une grande efficacité dans le monde des médias numériques. Je souhaite tout le meilleur pour ses projets futurs.»

Le nom du successeur d’Alain Berwick n’a pas encore été annoncé. Il le sera «en temps voulu».