ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Nouvelle technologie

AIRxTouch: le tactile 2.0 made in Luxembourg



Inui Studio lance une nouvelle technologie dans le champ du «digital signage». La main de l’utilisateur y remplace la souris, sans devoir toucher l’écran.

La dernière main vient d’être mise, les derniers tours de vis apportés, les concepteurs de la technologie «Airxtouch» sont désormais soulagés de mettre sur le marché le premier «écran tactile sans contact» pour entamer une nouvelle phase de développement de leur société.

Il faut dire que l’équipe d’Inui Studio, à la base de cette imagination, n’est pas à son coup d’essai. La start-up de Foetz créée en 2010 était déjà à l’origine de logiciels de reconnaissance visuelle où la main guidait à distance l’équivalant d’une souris. L’innovation avait notamment séduit le géant du mobilier urbain, JC Decaux.

Interaction sans contact

«Les solutions de digital signage actuelles présentaient plusieurs inconvénients techniques, dont des problèmes de sensibilité à la lumière ou des questions d’hygiène en raison du contact avec l’écran», relève Olivier Raulot, CEO d’Inui Studio.

D’où l’idée de concevoir un outil capable de dépasser ces freins. Restait à trouver les bons algorithmes côté logiciel et de créer un «overlay», sorte de cadre doté de caméras entourant l’écran, côté visuel. Deux clés du projet brevetées et protégées comme il se doit.

«La solution qui fait appel à des caméras standard permet à l’utilisateur de naviguer parmi les informations proposées en interagissant librement de 3 à 15 cm de distance de l’écran. Sa main devient la souris», précise Olivier Raulot.

Cruciale phase d’industrialisation

Si les premiers échos du marché semblent bons, la start-up détenue par Olivier Raulot et son associé Christian Kelders (et qui emploie neuf personnes) doit désormais négocier un nouveau challenge: trouver des partenaires (internationaux) pour passer en phase de production industrielle. Les premières commandes seront honorées avec l'aide précieuse de fournisseurs locaux.

«Nous voulons nous rapprocher de firmes de renommée, telles que Samsung, qui pourraient prendre une charge l’industrialisation de notre solution», ajoute Olivier Raulot. «Les premières démonstrations réalisées avec des grandes enseignes montrent que l’intérêt est réel, nous avons déjà 124.000 euros de commande d’overlay en cours.»

De la conception d’abribus interactifs à l’introduction de nouvelles bornes touristiques, la technologie peut correspondre à de nombreux usages pour les annonceurs à la recherche d’une interaction différente avec leurs clients ou prospects.

La nouvelle agence d’Inowai (anciennement Property Partners) dédiée au marché résidentiel et située rue Philippe II vient d’ailleurs de l’adopter. Une grande banque de la Place est aussi en commande pour équiper ses espaces «coffee corner» réservés à son personnel.

Porte-drapeau du «made in Luxembourg»

Participant à un programme de recherche initié par le CRP Henri Tudor et consacré à des technologies d’analyse du mouvement autour d’une table, par exemple lors d’une réunion, la start-up de Foetz veut repousser un peu plus à chaque fois les limites de l’imagination…et donc de la technologie.

Soutenue lors de sa création par le ministère de l’Économie, Inui Studio – qui avait remporté en 2011 le prix «Creative Young Entrepreneur Luxembourg» de JCI Luxembourg – aurait toute sa place lors d’une prochaine mission économique gouvernementale à destination de la Silicon Valley. Un voyage qui se prépare d’ailleurs pour les prochaines semaines…