POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Polémique

Affaire Lunghi: le CA du Mudam a eu accès aux rushes



mudamca.jpeg

Le conseil d'administration avait soutenu le directeur général, tout en condamnant son attitude. (photo: Jessica Theis / archives)

Le conseil d’administration du Mudam a eu accès aux images in extenso de l’interview d’Enrico Lunghi avant que celles-ci ne soient diffusées par RTL sur son site internet. Un élément qui jette un autre regard sur le soutien apporté à Enrico Lunghi.

Dans la chronologie des événements qui ont poussé le directeur général du Mudam, Enrico Lunghi, à présenter sa démission, un élément nouveau entraîne un autre regard sur le rôle joué par l’une des parties prenantes du dossier: le conseil d’administration du Musée.

D’après les informations de Paperjam.lu, le conseil d’administration du Mudam, qui s’est réuni le jeudi 6 octobre avait en sa possession, lors de sa réunion, les «rushes» de l’interview menée par la collaboratrice de RTL Sophie Schram avec Enrico Lunghi.

Les rushes, ces images brutes qui sont tournées au moment d’une interview et qui sont ensuite assemblées au montage, ont par la suite été diffusée par RTL sur son site internet, le 14 novembre. Et ce en réaction à la polémique que le reportage a entraîné.

On y voit clairement une autre version de l’altercation entre les deux intéressés (qui s’est déroulée le 13 septembre), Enrico Lunghi étant visiblement énervé des questions à répétition de la collaboratrice.

Toujours selon les informations de Paperjam.lu, les membres du CA n’auraient pas visionné l’ensemble pour «ne pas perdre de temps», mais uniquement regardé la scène de l’altercation. Ils n’auraient donc pas vu la scène où Enrico Lunghi revient et s’excuse auprès de la collaboratrice de RTL.

Suite à cette réunion, le CA écrit un communiqué le 6 octobre dans lequel il déclare: «Il [le conseil d’administration] regrette profondément l'attitude déplacée de son directeur général et désapprouve son emportement lors de l'interview», se plaçant dans la lignée de la position du ministre de la Culture qui s’était exprimé à ce sujet deux jours avant, le 4 octobre, et ouvert la procédure disciplinaire contre le directeur du Mudam. 

Même si par la suite, dans le même communiqué de presse, le conseil d’administration «réitère sa confiance en son directeur général», suite aux excuses publiques qu’Enrico Lunghi a présenté à la journaliste, la position du CA pose quand même question et montre que certaines personnes de ce conseil, qui ont voix au chapitre, penchent plus volontiers vers le ministre de la Culture que le directeur du Mudam.

Autre question importante: qui a demandé à RTL d’envoyer les rushes au CA, sachant que les chaînes de télévision ne font sortir les images brutes de leurs murs qu’en de très rares occasions? Contacté par Paperjam.lu, RTL a confirmé avoir fourni les images au conseil d'administration du Mudam.