COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
EXPERTISES

EXPERTISES - Lyxor ETF

Actions émergentes: tous aux abris?



native_lyxor_etf.jpg

(Photo: Lyxor ETF )

La conjonction des tensions commerciales, des relèvements des taux et de l’appréciation du dollar est venue ternir les perspectives des actions émergentes. Lyxor ETF propose une analyse des flux ETF sur ce segment en Europe et fait le point sur les perspectives sur ces marchés.

Depuis longtemps favorable, la tendance semble s’être inversée en ce qui concerne les flux. Après avoir drainé €16 milliards au cours des deux dernières années, la classe d’actifs a enregistré une décollecte en mai, qui semble aujourd’hui s’accélérer.

Les rendements supérieurs de valeurs refuges comme les bons du Trésor peuvent rendre les actions émergentes moins attrayantes, au point que les flux vers les ETF actions émergentes ont tendance à être inversement corrélés au rendement des bons du Trésor américain à 10 ans (quoique de manière imparfaite). Les taux ont approché la barre des 3% pour la dernière fois en 2013, lors du «Taper Tantrum»; nous avions alors assisté à une décollecte de l’ordre de €6 milliards de février 2013 à février 2014. Maintenant que le rendement à 10 ans a franchi ce palier des 3%, les sorties de capitaux prennent une ampleur considérable. On observe des sorties à hauteur de €500 millions sur ces marchés au mois de mai après 15 mois d’entrées de capitaux successifs. Puis, encore €1,6 milliard au mois de juin – et tout donne à penser que cette situation perdurera si les rendements poursuivent leur ascension.

 

Flux mensuels des ETF actions émergentes (en millions d’€) vs bons du Trésor américain à 10 ans (en %)


Source: Lyxor International Asset Management, données mensuelles Bloomberg, entre le 01/01/11 et le 29/06/18.

  

Relèvements des taux=réallocations

Lorsque les taux d’intérêt augmentent aux États-Unis, les investisseurs ont tendance à se détourner des actions émergentes et à se replier sur les actions américaines. Nous avons assisté à une décollecte de quelque €6 milliards sur les actions émergentes lors du «Taper Tantrum», correspondant plus ou moins au niveau des entrées de capitaux enregistrées par leurs homologues outre-Atlantique. Toutes choses étant égales par ailleurs, cette tendance pourrait se poursuivre. Mais d’autres options s’offrent en effet aux investisseurs frileux à l’idée de suivre le mouvement, par exemple en Asie.

 

Réaction des flux ETF actions émergentes et des États-Unis à la hausse des taux (en millions d’euros)


Source: Lyxor ETF, données mensuelles Bloomberg, entre le 31/01/12 et le 29/06/18.

 

Identifier les opportunités au sein des marchés asiatiques

Cela ne veut pas dire que l’Asie a échappé au malaise des marchés émergents. La décollecte s’est accélérée et les marchés affichent des performances légèrement en deçà de leurs plus hauts du mois de janvier. Néanmoins, malgré toutes les faiblesses externes, les fondamentaux asiatiques paraissent sous-évalués, d’autant que les prévisions de la croissance des bénéfices sont robustes et que la rentabilité s’améliore. Les exportateurs de la région pourraient pâtir d’un possible essoufflement de la croissance mondiale mais les économies axées sur les marchés domestiques peuvent offrir une certaine protection à l’égard de ces problématiques. C’est pourquoi notre préférence revient à l’Inde plutôt qu’à des marchés comme Taïwan ou la Corée. 

Nos vues sur l’Asie:

  • Inde: Les capitaux domestiques sont le principal moteur des marchés actions malgré la pression d’une augmentation des cours du pétrole, ce qui signifie que les actions indiennes sont désormais moins corrélées à leurs pairs des pays émergents. Les perspectives bénéficiaires sont confortées et s’agissant du cycle des créances douteuses dans le domaine bancaire, le pire est, à notre avis, derrière nous. L’issue des élections générales (avril-mai 2019) est imprévisible, à l’image des risques de liquidité à l’échelle mondiale. Toutefois, ces deux éléments ne devraient pas trop bouleverser la donne pour l’heure. Consultez notre blog pour en savoir plus.
  • Chine: Nous sommes optimistes pour les actions onshore en ce qu’elles sont moins corrélées aux autres marchés asiatiques, raisonnablement valorisées et offrent une exposition à la consommation intérieure. Nous pensons que les tensions commerciales et les droits de douane seront gérables.
  • ASEAN: Le bloc, au premier rang duquel figurent l’Indonésie et la Thaïlande, peut également offrir une forme de protection contre les risques liés aux États-Unis et à l’Europe. Valorisations raisonnables, reprise des investissements et amélioration des bilans des banques aiguisent l’intérêt des investisseurs.
  • Asie du NordNous sommes plus frileux sur les exportateurs nord-asiatiques tels que la Corée et Taïwan. Ils sont particulièrement vulnérables à une escalade des tensions commerciales ou à la crise de l’euro emmenée par l’Italie.
  • JaponL’argumentaire à court terme n’est pas aussi solide qu’avant dès lors que le yen présente un risque haussier et que le gouvernement est empêtré dans les scandales politiques. Toutefois, le chaînon manquant de ce cas de reflation à long terme, à savoir l’accélération de la croissance salariale, prend (lentement) forme.
  • Secteurs: Le cycle bénéficiaire domestique reste fort et profite aux secteurs de la consommation et de la finance.

Pour accéder à ces marchés, Lyxor ETF propose une gamme d’ETF actions émergentes offrant des expositions pays et régionales. Rendez-vous sur le site de Lyxor ETF réservé aux investisseurs professionnels pour en savoir plus et accéder à l’article complet

Retrouvez l’intégralité d’Investissements et ETF

Vues et opinions: Lyxor International Asset Management et équipe Lyxor Cross Asset Research, au 20 juillet 2018. Lyxor International Asset Management (Lyxor ETF), Société par actions simplifiée, Tours Société Générale, 17 cours Valmy, 92800 Puteaux (France), RCS 419 223 375 Nanterre, est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro GP0424.