POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Mission économique aux États-Unis

À la conquête de la Silicon Valley



schneider_planetaryresources.jpg

À Seattle, une surprise attendait visiblement le ministre de l'Économie au siège de la société partenaire du projet spatial luxembourgeois, Planetary Resources. Sous le regard amusé du Grand-Duc héritier. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Après une journée passée à Seattle, la délégation luxembourgeoise présente sur la côte ouest des États-Unis a rejoint la baie de San Francisco. Objectif: multiplier les rencontres avec des acteurs susceptibles de rejoindre le projet de space mining made in Luxembourg.

Après avoir visité le siège américain de Planetary Resources et l’une des sociétés du milliardaire américain Paul Allen à Seattle, la mission économique menée par le Grand-Duc héritier Guillaume et par Étienne Schneider (LSAP), ministre de l’Économie, a rejoint la Silicon Valley, berceau de très nombreuses sociétés high-tech spécialisées dans le secteur spatial. L’écosystème étant particulièrement riche, c’est aux alentours de la baie de San Francisco que se déroulera le reste du séjour de la délégation. Soit trois jours entiers.

Ce mardi sera principalement placé sous le thème des satellites, avec les visites programmées aussi bien chez Planet, société spécialisée dans l’imagerie prise depuis l’espace, que chez Space Systems Loral, constructeur de satellites commerciaux. Deux entreprises aux activités potentiellement compatibles avec l’initiative Spaceresources.lu, puisque la première conçoit et construit des satellites à coûts réduits grâce à l’utilisation de produits électroniques grand public. La seconde a notamment mis au point une technologie permettant de tirer avantage de l’impression 3D dans le domaine spatial. 

Un avant-goût de l’Asteroïd Day 2017

La seconde partie de la journée sera consacrée à des rencontres avec des personnes-clés du secteur spatial présent dans la Silicon Valley. Une visite de la Steve Jurvetson’s Space Collection, exposition composée notamment d’objets liés aux missions spatiales Apollo, devrait notamment donner l’occasion d’entrer officiellement en contact avec son créateur, le venture capitalist Steve Jurvetson, actuel membre des conseils d’administration de SpaceX, Tesla ou Planet Labs. Un proche d’Elon Musk, le fondateur de la société à l’origine de la fusée Falcon 9 et de la marque de véhicules de luxe 100% électrique.

La soirée, quant à elle, sera dédiée à un dîner informel avec les membres de la Fondation B612, fondation privée dédiée à la protection de la Terre contre les impacts d’astéroïdes. Composée principalement de scientifiques, d’anciens astronautes et d’ingénieurs, mais aussi d’investisseurs tel Steve Jurvetson, la structure est connue pour avoir fondé l’Asteroid Day, qui se déroule tous les 30 juin depuis 2014. L’édition 2017 sera d’ailleurs pilotée en live depuis le Luxembourg, comme l’avait indiqué en février dernier Étienne Schneider.

Suivez la mission économique grand-ducale sur la côte ouest des États-Unis dans les newsletters de Paperjam du 10 au 14 avril, avec notre envoyé spécial Jean-Michel Hennebert.