PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS
BANQUES

Négociations sectorielles

400 euros de prime pour les salariés des banques



house_of_finance_sven_becker.jpeg

(Photo: Sven Becker / Archives)

Syndicats et patronat se sont entendus mercredi sur l’octroi d’une prime supplémentaire pour les salariés des banques, indique le Luxemburger Wort.

Les parties impliquées dans la négociation d’une nouvelle convention collective pour le secteur bancaire semblent avoir trouvé un accord intermédiaire. Selon nos confrères du Wort, un accord est intervenu ce mercredi entre partenaires sociaux pour l’instauration d’une prime supplémentaire de 400 euros pour les employés des banques conventionnés.

Comme l’indiquent nos confrères, cette prime vient en complément d’un accord obtenu la semaine passée autour de la prime de juin qui peut grimper jusqu’à 4.400 euros selon l’ancienneté.

Le versement de cette prime était une condition sine qua non pour les syndicats – en premier lieu l’Aleba, majoritaire – de la poursuite des discussions en groupe de travail pour aboutir à une nouvelle convention collective courant à partir de 2018.

En parallèle, syndicats et patronat devaient prolonger pour 2017 un texte calqué sur la convention 2014-2016.

Mise à jour à 9h40

L’Aleba précise que l’avancement intervenu hier dans ce dossier concerne son accord quant à la proposition de l’ABBL d’octroyer une prime de juin ainsi qu’une prime de signature de la convention transitoire d’un montant de 400 euros. Le syndicat LCGB avait déjà donné son accord à cette proposition. Reste à obtenir le retour de l’OGBL pour entériner ces propositions avec le patronat. 

Une réunion entre les représentants de l’ABBL pour le patronat et les syndicats avait eu lieu vendredi dans un climat jugé plus serein.

Le 22 mai dernier, l’ABBL avait annoncé avoir recommandé à ses membres de ne pas verser la prime de juin, faute d’accord sur la convention provisoire pour 2017, ce qui avait suscité des mouvements de protestation de personnels dans plusieurs banques de la Place.

Samedi sur 100,7, le président de l’Aleba, Roberto Scolati, avait déjà indiqué qu’une issue favorable se dessinait autour de la prime de juin.