POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Industries créatives

1.535°C, ça chauffe pour la création à Differdange



differdange_creativityhub_paperjam.jpg

Le premier bâtiment est déjà largement opérationnel et pourra accueillir 40 entreprises créatives. (Photo: 1.535°C)

Le «Creative hub», 1.535°C a ouvert ses portes ce vendredi. L’occasion pour Roberto Traversini, le bourgmestre de Differdange, de présenter ce pôle qui a valu 6,5 millions d’euros d’investissement à la ville.

À peine 14 mois de travaux ont permis de doter Differdange d’un magnifique outil pour accueillir et susciter les créatifs du pays. Le 1.535°C – pour rappel, c’est la température de fusion de l’acier, ancien bâtiment sidérurgique oblige – est appelé à devenir un «centre de créativité appliquée», accueillant quelque 40 entreprises créatives, soit entre 150 et 180 personnes.

Pour l’heure, Roberto Traversini, le bourgmestre (Déi Gréng) de Differdange a accueilli le ministre de l’Économie et celui du Travail, de l’Emploi et de l’Économie solidaire. Étienne Schneider et Nicolas Schmit ont tous deux salué l’effort considérable réalisé par la troisième ville du pays pour transformer et investir ce lieu.

L’idée forte du projet est de transformer l’image de Differdange et son attractivité, notamment auprès des jeunes. «La relation entre le pouvoir économique, la technologie moderne et la culture doit devenir l'image de marque de la ville de Differdange, tout en gardant perceptible l'héritage historique de la ville en tant qu'important site sidérurgique et ancien centre d'extraction de minerai de fer», explique ainsi le bourgmestre.

6,5 millions d’investissements

Car l’élu vert se doit de justifier auprès de sa population un investissement considérable de 6,5 millions d’euros par la ville seule. L’État n’est en rien intervenu dans ce projet. «C’est beaucoup dans le budget d’une ville qui a beaucoup de besoins. Mais nous allons prouver que c’est utile.» Le lieu s’inscrit en effet dans un modèle de reconversion industrielle durable et fertile qui a fait ses preuves en Europe. On retrouve dans ce projet la volonté d’une reconquête urbaine et le souhait d’un impact économique positif, en dynamisant l’existant et en diversifiant à terme le tissu démographique de Differdange.

«Il sera possible de rendre attractif et générateur d’emploi un territoire au passé culturel fort. 1.535°C veut être une plateforme d’interaction, de complémentarité et d’échanges de compétences unique au Luxembourg», a-t-il encore expliqué.

L’ensemble du site comprend trois bâtiments, pour un ensemble de 16.000m2, dont à ce jour 6.000 sont à peu près opérationnels. Les espaces du bâtiment A ont déjà trouvé preneur auprès d’architectes, de photographes, de graphistes, de réalisateurs, d’artistes, d’éditeurs. Un large espace de coworking, des salles de réunion, des bureaux verront encore le jour sous peu.

Il faut dire qu’à 6 euros du mètre carré de loyer, l’offre est particulièrement attractive. Aussi, des critères de sélection ont été mis en place demandant aux indépendants ou entreprises de travailler dans le secteur des «industries écocréatives, d’un secteur technologique ou de services avec un réel impact sur le secteur des industries créatives», comme le résume Tania Brugnoni, directrice du projet. Le niveau de professionnalisme, le potentiel de création d’emplois, le caractère inédit ou innovant sont aussi passés au crible.

«Nous avons beaucoup de demandes, et nous essayons d’avoir une représentation de plusieurs métiers complémentaires pour que des synergies puissent voir le jour. Les secteurs du gaming, des métiers d’art ou du design sont encore peu présents», ajoute-t-elle.

Le bâtiment C, sur 7.000m2, nécessitera 7 millions d’euros supplémentaires pour ouvrir les espaces au monde de la musique: studio d’enregistrement, salles de répétition, ateliers d’instruments… Le bâtiment B accueillera quant à lui une grande salle de manifestations. 8 autres millions seront encore nécessaires pour reconvertir les 1.600m2. Les porteurs du projet annoncent l’ensemble pour 2018.

Le site bénéficie d’un bail emphytéotique de 30 ans auprès d’ArcelorMittal, après lesquels la ville de Differdange pourra se montrer acquéreur, «en tenant compte des investissements réalisés».

Des mesures annoncées

Profitant d’un parterre captif sur le sujet, Étienne Schneider a insisté: «Le développement des industries créatives est une des voies de diversification de notre économie.» Il a par ailleurs rappelé la mise en place du programme «jeunes entreprises innovantes» qui peut allouer jusqu’à 1 million d’euros (sous forme d’une subvention non remboursable) aux entreprises qui développent des projets «novateurs, encore inexistants». Le ministre de l’Économie a également annoncé la mise en place d’une nouvelle forme de société qui devrait séduire les créatifs. «La société simplifiée ne nécessitera pas de capital de départ ni de passage devant le notaire, les formalités ne devraient prendre qu’une journée.» Ces sociétés d’une personne pourraient voir le jour au courant 2015.

www.1535.lu

Portes ouvertes au public le 20 septembre de 10 à 18h.