ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

De l’entreprise au groupe

100 ans pour Arnold Kontz Group, en 10 étapes



En 1993, Tommy Kontz présente à Lady Di les vélos anglais Raleigh, deux années avant le début de la commercialisation des voitures anglaises. (Photos: Arnold Kontz Group)

En 1993, Tommy Kontz présente à Lady Di les vélos anglais Raleigh, deux années avant le début de la commercialisation des voitures anglaises. (Photos: Arnold Kontz Group)

Le groupe automobile Arnold Kontz célèbre ce soir un siècle d’activités. Retour sur les étapes-clés de cette success-story familiale résonnant désormais au son des moteurs anglais.

1917

Arnold Kontz (I) crée une manufacture de vélos à la Villa Elisabeth (au n°5, Berliner Weg, devenu rue de Prague) sous la marque qu’il crée, les Cycles Akor (pour Arnold Kontz Räder). Il monte dans la foulée une écurie couronnée de succès avec des coureurs tels que Joseph Rasqui et Nicolas Frantz. En 1920, la marque Akor est déposée et, en 1921, un nouveau magasin de bicyclettes ouvre au 33, avenue de la Gare, à Luxembourg.

Arnold Kontz (I) avec à droite Nicolas Frantz qui veint de remporter le Tour de Belgique sur Cycles Akor en 1922.

Arnold Kontz (I) avec, à droite, Nicolas Frantz qui vient de remporter le Tour de Belgique sur Cycles Akor en 1922.

1936

Arnold Kontz (II) rejoint l’entreprise familiale. Le magasin de cycles est transféré deux ans plus tard au 16, avenue de la Gare, où il restera jusqu’au déménagement à la route de Thionville en 2006.Magasin de vélo Cycles Akor, avenue de la Gare.

Le magasin de cycles Arnold Kontz au 16, avenue de la Gare.

1950

Arnold Kontz (II) se rend au salon de Genève. Il y rencontre Fritz Trötsch, directeur d’exportation BMW sur un petit stand présentant une seule moto, la R25. Entre les deux hommes, le courant passe et Arnold Kontz signe la même année un contrat d’importation pour des motos BMW. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Arnold Kontz avait commencé l’importation des vélomoteurs Victoria. 1958 voit le début de la commercialisation des cycles et scooters Peugeot, une collaboration qui se poursuit.

Arnold Kontz (II) dans une BMW Isetta en 1955 devant le magasin cycles, 16, avenue de la gare. (Photo: Pol Aschman)

Arnold Kontz (II) dans une BMW Isetta en 1955 devant le magasin de cycles, 16, avenue de la gare. (Photo: Pol Aschman / Photothèque VdL)

1959

Premier contrat d’importation pour les voitures BMW.

Fin des années 60

Le garage Arnold Kontz s’installe dans la rue du Fort Wallis près de l’avenue de la Gare, au moment où Tommy Kontz rejoint son père. Un nouveau showroom BMW est ouvert en 1971 à la rue Bender, là où se trouve actuellement l’Adem. Dès 1966, les concessions se développent pour BMW avec la famille Schweig, suivie en 1968 par la famille Schmitz, et en 1979 par la famille Muzzolini. Un maillage qui fera du groupe le plus grand concessionnaire BMW du réseau Belux. Après le rattachement à l’importateur belge en 2003, Arnold Kontz aura commercialisé quelque 50.000 BMW au Luxembourg.

1 / 2
2 / 2

1978

Suite au décès d’Albert Lutgen, importateur Mercedes, Arnold Kontz (II) rachète aux héritiers les bâtiments de Mercedes pour y développer son activité.

1995

Tommy Kontz ouvre une nouvelle concession à la route de Thionville pour les marques du groupe Rover. C’est le début de l’approche multimarque.

2005

Benji Kontz rejoint l’entreprise qu’il dirige depuis 2011, ayant pris la succession de son père Tommy.

2016

Après l’introduction en 2012 de la marque Aston Martin au Luxembourg, Lotus arrive dans un nouveau showroom en avril 2016, suivie par Jaguar au 1er juin de cette même année. 2016 marque décidément un nouveau départ puisque l’activité BMW et Mini est cédée au groupe suédois Bilia.

Ouverture d'Aston Martin Luxembourg le 18 janvier 2012 en présence d'Ulrich.

Ouverture d’Aston Martin Luxembourg le 18 janvier 2012 en présence d’Ulrich Bez.

2017

Arnold Kontz emploie 155 personnes, avec comme objectif la commercialisation dans un avenir proche de plus de 1.000 voitures neuves par an avec les marques anglaises premium: Aston Martin, Jaguar, Land Rover et Lotus.

Jean-Marc Gales, CEO Lotus Cars et Benji Kontz lors de l'ouverture de Lotus Luxembourg.

Jean-Marc Gales, CEO Lotus Cars, et Benji Kontz lors de l’ouverture de Lotus Luxembourg.

Le quartier général a transité de quelques mètres suite au changement stratégique opéré en 2016 pour se situer au 128, route de Thionville. Là où un ensemble immobilier avait été racheté en 1995 pour devenir un petit village des marques, tandis qu’une deuxième concession Jaguar Land Rover a ouvert ses portes en janvier dernier, à Niederkorn.