POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Coopération internationale

Les neuf résidents luxembourgeois ont quitté Kaboul



Ces neuf personnes avaient réussi à rejoindre l’aéroport de Kaboul ces lundi et mardi, après plusieurs essais infructueux. (Photo: Shutterstock)

Ces neuf personnes avaient réussi à rejoindre l’aéroport de Kaboul ces lundi et mardi, après plusieurs essais infructueux. (Photo: Shutterstock)

Les neuf ayants droit luxembourgeois qui avaient réussi à rejoindre l’aéroport de Kaboul ces lundi et mardi ont quitté la capitale afghane mardi 24 août, annonce le ministre de la Défense François Bausch.

«Ils sont partis de Kaboul», a annoncé le ministre de la Défense François Bausch (déi Gréng) en primeur à Paperjam. Les neuf ayants droit luxembourgeois qui avaient réussi à rejoindre l’aéroport de Kaboul ces lundi et mardi ont quitté la capitale afghane mardi 24 août à bord de deux avions. Le groupe de huit personnes, dont une famille avec trois enfants, a pris place dans un avion, de même que la neuvième personne, seule, dans un autre appareil. Ces neuf personnes devraient atterrir à Melsbroek, après être passées par Islamabad, au Pakistan, dans la soirée de mardi, et après avoir ainsi changé d’avion. Ce groupe de neuf personnes était accompagné de deux autres personnes, du milieu familial, ce qui a posé des problèmes, a précisé le ministre plus tard dans la soirée à la radio 100,7.

«Ils ont été évacués à travers la coordination mise en place par l’armée belge, avec laquelle nous avons des contacts étroits et que je remercie énormément. La coopération entre la Belgique et le Luxembourg a très bien fonctionné. Sans cette coopération internationale, nous n’aurions jamais réussi à sortir toutes ces personnes. Et c’est non seulement la coopération entre la Belgique et le Luxembourg qui a été efficace, mais également le Commandement européen du transport aérien (EATC), qui regroupe sept pays européens, dont le Benelux, la France et l’Allemagne, qui coordonne les vols d’évacuation des ressortissants», ajoute François Bausch.

Du renfort envoyé sur place

Et si les Américains souhaitent retarder leur départ complet prévu pour le 31 août, François Bausch ne s’avance pas pour le moment sur des «pronostics, car il est beaucoup trop tôt aujourd’hui. Actuellement, tout laisse présumer que les départs vont s’arrêter au 31 août, c’est pour cela que nous sommes vraiment soulagés d’avoir évacué ces ressortissants luxembourgeois d’Afghanistan. La situation changeant d’heure en heure, il est compliqué de prédire ce qu’il va se passer.»

Il a par ailleurs été décidé, ce lundi 23 août, de dépêcher un membre de l’armée luxembourgeoise ainsi qu’un fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères et européennes à l’aéroport de Kaboul, afin de renforcer la participation luxembourgeoise dans la coordination sur place des efforts déployés pour l’évacuation des ressortissants et résidents européens encore en Afghanistan.

L’A400M bientôt de retour en Belgique

L’avion militaire A400M luxembourgeois, engagé depuis quelques jours dans le cadre des opérations d’évacuation aux côtés d’autres avions de l’unité binationale belgo-luxembourgeoise, a de son côté également quitté l’aéroport international d’Islamabad (Pakistan) ce lundi 23 août, en fin de matinée, et est actuellement en route pour l’aéroport militaire de Melsbroek (Belgique), avec à son bord 93 ressortissants et résidents européens évacués d’Afghanistan.

François Bausch tiendra une conférence de presse ce mercredi à 13h aux côtés du ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP) et du Premier ministre Xavier Bettel (DP) afin de faire le point sur la situation.

Cette conférence de presse pourra être suivie sur le site de Paperjam à partir de 13h.