POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Inspection du travail

Neuf assermentations à l’ITM



Depuis l’année 2015, «des efforts considérables ont été effectués pour pouvoir recruter davantage d’inspecteurs du travail. En 2019, il a été permis à l’ITM de continuer sa politique de recrutement, 35 postes ont été pourvus. Cette politique de recrutement va se poursuivre également en 2020», affirme le gouvernement. (Photo: ITM)

Depuis l’année 2015, «des efforts considérables ont été effectués pour pouvoir recruter davantage d’inspecteurs du travail. En 2019, il a été permis à l’ITM de continuer sa politique de recrutement, 35 postes ont été pourvus. Cette politique de recrutement va se poursuivre également en 2020», affirme le gouvernement. (Photo: ITM)

Neuf fonctionnaires, dont huit nouveaux inspecteurs du travail, ont été assermentés ce jeudi par le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Dan Kersch, en présence du directeur de l’Inspection du travail et des mines, Marco Boly.

«Notre économie compte aujourd’hui plus de 420.000 emplois salariés. La nécessité d’adapter les effectifs de l’ITM à ces nouvelles réalités du monde de travail est une évidence. Cela passe par le recrutement de nouveaux inspecteurs de travail et leur formation», explique le communiqué du gouvernement.

C’est dans cette optique que neuf fonctionnaires, dont huit nouveaux inspecteurs du travail, ont été assermentés ce jeudi par le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire,  Dan Kersch , en présence du directeur de l’ITM, Marco Boly.

Depuis l’année 2015, «des efforts considérables ont été effectués pour pouvoir recruter davantage d’inspecteurs du travail. En 2019, il a été permis à l’ITM de continuer sa politique de recrutement, 35 postes ont été pourvus. Cette politique de recrutement va se poursuivre également en 2020», affirme le gouvernement.