PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Licence CSSF

La néobanque Sogexia rayonnera depuis le Luxembourg



Kilian Füg a transféré les comptes de ses clients de Londres vers le Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

Kilian Füg a transféré les comptes de ses clients de Londres vers le Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

Sogexia proposera désormais ses comptes courants en ligne depuis le Luxembourg. Elle vient en effet de recevoir un agrément de la CSSF et déplacera sa base de clientèle de la City vers le Grand-Duché.

La jeune société française Sogexia, qui se positionne comme une néobanque, vient d’obtenir une licence d’établissement de paiement de la CSFF par l’intermédiaire de sa filiale Sogexia SA (Luxembourg).

Elle développera donc désormais ses activités bancaires à partir du Grand-Duché tout en restant basée en France. Un changement radical après avoir développé son activité de comptes courants en ligne sous couvert de la licence bancaire d’un partenaire basé en Angleterre.

La CSSF plus réceptive

«Cette situation nous a permis de nous lancer», explique à Paperjam Kilian Füg, le fondateur de Sogexia. «Mais lorsque nous avons voulu obtenir notre propre licence, le Luxembourg s’est imposé par rapport aux pays voisins.»

Il explique que la CSSF a été la plus réceptive par rapport à son projet, mais aussi que ses clients étaient favorables à une licence luxembourgeoise. La jeune société vient donc de transférer les 180.000 comptes clients qu’elle gère depuis Londres vers Luxembourg. «Le Brexit a accéléré le mouvement, mais notre intention n’était pas de travailler depuis Londres sur le long terme», poursuit-il.

Le Brexit a accéléré le mouvement, mais notre intention n’était pas de travailler depuis Londres sur le long terme.

Kilian Füg ,  fondateur et directeur,  Sogexia

Née il y a 10 ans, Sogexia a commencé par proposer des cartes de crédit prépayées en France par le biais d’un réseau de buralistes. C’était à l’époque un nouveau créneau sur le territoire français, mais la concurrence a rapidement pointé le bout du nez.

Kilian Füg s’est alors dirigé vers l’offre de comptes courants en ligne. «Nos clients nous demandaient d’élargir notre offre vers de tels produits», explique-t-il. Ce qu’il a fait, mais de manière jusque-là assez discrète.

«Maintenant que nous détenons une licence, nous allons pouvoir communiquer plus ouvertement. À partir du second semestre, nous espérons pouvoir gagner 20.000 nouveaux clients par mois.»

Actuellement, Sogexia emploie 25 personnes à Paris et 8 au Luxembourg. Mais, selon son fondateur, elle envisage de doubler de taille d’ici la fin de l’année pour se lancer de manière proactive vers les marchés environnants.