POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Langues

Le néerlandais signe son retour à l’INL



L’Institut national des langues accueille plus de 7.000 adultes désireux d’apprendre une nouvelle langue ou de parfaire leurs connaissances. Le luxembourgeois et le français demeurent les langues les plus prisées. (Photo: INL)

L’Institut national des langues accueille plus de 7.000 adultes désireux d’apprendre une nouvelle langue ou de parfaire leurs connaissances. Le luxembourgeois et le français demeurent les langues les plus prisées. (Photo: INL)

L’Institut national des langues a repris les cours avec plusieurs nouveautés, dont une neuvième langue dispensée.

Les trois sites de l’INL (Glacis, Belval et Mersch) ont rouvert jeudi dernier leurs portes aux plus de 7.000 «apprenants» inscrits dans un des 450 cours de langue pour adultes.

Le néerlandais s’ajoute aux huit langues déjà enseignées (l’allemand, l’anglais, le chinois, l’espagnol, le français, l’italien, le luxembourgeois et le portugais). «Nous avions déjà offert le néerlandais pendant plusieurs années, mais avions dû le retirer parce que l’enseignant n’était plus disponible», indique Maisy Gorza, directrice adjointe de l’INL. «Cela nous a toujours semblé une langue intéressante pour le Luxembourg en tant que membre du Benelux et destination touristique. Nous nous sommes alors dit: pourquoi ne pas relancer l’enseignement de cette langue?»

Une classe de débutants s’ouvre donc en cette rentrée, une autre suivra au prochain semestre. Des classes pilotes que l’INL tentera de remplir – si besoin – en lançant des publicités ciblées dans les prochains mois.

L’INL compte par ailleurs profiter de cette année pour parfaire sa digitalisation. Il promet un portail remanié et convivial en 2021, permettant une inscription plus facile. Plusieurs tests – en particulier ceux liés à la connaissance du luxembourgeois – pourraient être digitalisés dans les prochaines années, ainsi que certains cours proposés en e-learning.