ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

CARTE BLANCHE

«Le Cloud, un sujet qui va au-delà de l’IT»


Retour au dossier

Souvent considéré pour des aspects liés à l’amélioration de la sécurité ou de la résilience du système d’information, le Cloud doit être traité comme le catalyseur qui soutient la transformation digitale de l’organisation. Que l’on soit une PME ou une grande entreprise, cet enjeu majeur doit être abordé de manière transverse, et pas seulement au niveau IT.

Il serait faux de dire que la Place luxembourgeoise est en avance en ce qui concerne la transition vers le Cloud. Au contraire, le pays accuse un retard par rapport à d’autres régions. «Les choses sont toutefois en train de changer», avance Sébastien Genco, Director Technology Strategy and Transformation chez Deloitte Luxembourg. «L’adoption de la circulaire Cloud par la CSSF, puis sa mise à jour, a donné un cadre légal à la sous-traitance informatique reposant sur le Cloud. Avant cela, il n’y avait pas de guidance pour cette pratique, et la jurisprudence indiquait plutôt que les données des organisations luxembourgeoises devaient rester dans le pays. Dans ce contexte, le Cloud était difficilement envisageable.»

Il y a des filiales de grands groupes pour lesquelles beaucoup de choses ne se décident pas uniquement en local.
Sébastien Genco, Director Technology Strategy & Architecture, Deloitte.

Sébastien Genco, Director Technology Strategy & Architecture, Deloitte.

L’évolution en cours varie toutefois en fonction des spécificités de chaque acteur. Des institutions aux structures très diverses sont en effet présentes sur la Place luxembourgeoise. «Nous observons trois grands types de fonctions IT à Luxembourg, chacun avec ses opportunités et ses contraintes propres en termes de migration Cloud. Il y a des filiales de grands groupes pour lesquelles beaucoup de choses ne se décident pas uniquement en local. Elles ont moins d’autonomie, mais bénéficient d’un meilleur support.

Il y a aussi des institutions qui ont fait le choix d’externaliser leur fonction IT à un tiers. Dans ce cas, c’est souvent le prestataire qui tire la transition, et l’organisation a une marge de manœuvre restreinte. Enfin, il y a les organisations qui ont conservé une fonction IT interne. Elles ont une grande indépendance, mais se retrouvent seules au pied de la montagne», détaille Sébastien Genco.

Pourquoi aller vers le Cloud?

Si le mouvement vers le Cloud semble se généraliser, reste à comprendre ce qui pousse les organisations à cela . Pour Sébastien Genco, il y a tout d’abord les aspects liés à l’amélioration de la sécurité ou de la résilience du système d’information. Mais le plus grand déclencheur est la transformation digitale, explique-t-il. «Les portefeuilles projets de nos clients sont remplis de sujets qui nécessitent de nouvelles capacités IT que le Cloud peut apporter. C’est en effet un formidable catalyseur qui apporte des outils, des méthodes de travail, ou encore de la flexibilité. Il permet de piloter l’innovation, d’attirer de nouveaux talents et de travailler plus facilement avec des partenaires.»

Figure 1 - Cloud, un formidable catalyseur. (Crédit: Deloitte Luxembourg)

Figure 1 - Cloud, un formidable catalyseur. (Crédit: Deloitte Luxembourg)

Par contre, le Cloud ne serait pas réellement une solution plus économique. «L’idée que le Cloud est moins cher est fausse. La seule certitude, c’est qu’il permet de transformer un investissement à amortir en coûts récurrents. Cela donne une meilleure maîtrise des coûts IT, mais ne veut pas dire que c’est moins cher», explique Sébastien Genco.

Comment réussir sa migration vers le Cloud?

Devenue nécessaire, la migration vers le Cloud est toutefois un chantier d’envergure. Et il ne concerne pas que le département IT. «Il ne faut certainement pas l’envisager comme un sujet seulement technologique, qui ne toucherait que le CIO de l’entreprise», prévient Sébastien Genco. «Il concerne autant le métier que l’IT, et doit donc être traité de façon transverse par l’organisation. En cela, il va impacter de nombreuses dimensions: l’organisation, les processus, les compétences, ou encore les manières de travailler de l’entreprise.»

Figure 2 - Cloud, un sujet transverse de l'entreprise. (Crédit: Deloitte Luxembourg)

Figure 2 - Cloud, un sujet transverse de l'entreprise. (Crédit: Deloitte Luxembourg)

S’il doit toujours être conçu globalement, le processus de migration vers le Cloud peut prendre des visages variés en fonction de l’entreprise. « Comme pour toute transformation, il est important de commencer par réfléchir à ses ambitions et sa stratégie Cloud », détaille Sébastien Genco. «Que l’on soit une PME souhaitant simplement migrer ses outils bureautiques vers des services en mode SaaS, ou bien une grande organisation qui vise une transformation plus importante, un partenariat fort entre IT et métier est primordial.

Enfin, bien que désormais défini, il ne faut pas sous-estimer le volet réglementaire.» Une migration Cloud est un moment et un enjeu majeurs pour une organisation, et « il ne faut pas hésiter à se faire accompagner , car cela requiert une expérience et des compétences diverses qui ne sont pas toujours disponibles dans l’organisation», conclut le directeur.