POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Recherche médicale

Michael Heneka a pris ses fonctions au sein du LCSB



Auparavant,Michael Heneka était directeur du département des maladies neurodégénératives et de gérontopsychiatrie au Deutsches Zentrum für Neurodegenerative Erkrankungen (DZNE) et professeur de neurologie clinique à l’Université de Bonn. (Photo: Université du Luxembourg)

Auparavant,Michael Heneka était directeur du département des maladies neurodégénératives et de gérontopsychiatrie au Deutsches Zentrum für Neurodegenerative Erkrankungen (DZNE) et professeur de neurologie clinique à l’Université de Bonn. (Photo: Université du Luxembourg)

Depuis le 1er janvier, le professeur Michael Heneka est à la tête du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB).

Comme annoncé en juin dernier , le professeur Michael Heneka a pris ses nouvelles fonctions en tant que directeur du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) le 1er janvier. Et ce pour un mandat d’une durée de cinq ans.

Professeur de médecine spécialisé en neurologie et neurosciences, il succède à Rudi Balling . Auparavant, il était directeur du département des maladies neurodégénératives et de gérontopsychiatrie au Deutsches Zentrum für Neurodegenerative Erkrankungen (DZNE) et professeur de neurologie clinique à l’Université de Bonn.

Le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine est la principale institution de recherche biomédicale systémique du Luxembourg. Les maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et la description des maladies en tant que réseaux se situent au cœur des recherches du LCSB.

Le centre de recherche emploie 256 personnes, dont 215 sont actives au sein de 17 groupes de recherche.