ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Report à samedi soir

La météo contrarie le lancement de la Nasa



Si la pluie s’était arrêtée au-dessus du pad 39 à Cap Canaveral, le ciel était toujours trop sombre, à l’heure fatidique, pour lancer la fusée de SpaceX. (Photo: Nasa)

Si la pluie s’était arrêtée au-dessus du pad 39 à Cap Canaveral, le ciel était toujours trop sombre, à l’heure fatidique, pour lancer la fusée de SpaceX. (Photo: Nasa)

Le ciel ne s’est pas dégagé assez rapidement, mercredi après-midi en Floride. À 16 minutes du lancement de la fusée de SpaceX avec deux astronautes à son bord, le compte à rebours de la Nasa a été interrompu. Rendez-vous samedi.

Un double compte à rebours s’est enclenché, mercredi après-midi en Floride (mercredi soir au Luxembourg). Le premier, classique, permet de vérifier chaque paramètre avant de procéder au lancement du SpaceX Crew Dragon, la première fusée habitée de la société d’Elon Musk.

Le second, que les ingénieurs appréhendent tout autant, concerne la météo: il pleuvait jusqu’à une heure et demie avant le lancement. Et le ciel ne s’est pas dégagé assez vite pour permettre de poursuivre le décompte jusqu’au bout. À 16 minutes, après un dernier check habituel à moins 20 minutes, les ingénieurs ont interrompu le processus.

Pour la Nasa, l’important est autant de pouvoir lancer ses astronautes à plus de 26.000km/h vers la Station spatiale internationale que de pouvoir les récupérer sains et saufs en cas de souci. C’est à cause de cela que le lancement a été interrompu.

L’agence spatiale américaine, qui n’a plus envoyé d’homme dans l’espace depuis neuf ans, ne peut pas se permettre le moindre souci. SpaceX non plus, qui espère obtenir la certification de l’agence pour continuer à avancer vers ses objectifs de reconquête de la Lune. Voire de Mars, mais à beaucoup plus long terme.

Le lancement a été aussitôt reprogrammé à samedi 15h22 (EDT, 21h22 au Luxembourg) et il peut être suivi à cette adresse, précédé par un long live d’explications sur les enjeux de ce lancement pour l’aventure spatiale américaine .