ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Face à la pandémie

Le Meliá, un hôtel-refuge au Kirchberg



Situation insolite à l’hôtel Meliá du Kirchberg, qui accueille du personnel soignant frontalier aux côtés d’une clientèle plus classique. (Photo: Meliá Hotels)

Situation insolite à l’hôtel Meliá du Kirchberg, qui accueille du personnel soignant frontalier aux côtés d’une clientèle plus classique. (Photo: Meliá Hotels)

Depuis le 15 mars, bon nombre d’hôtels de la capitale ont fermé leurs portes. Ce n’est pas le cas du Meliá au Kirchberg, qui accueille des clients transférés d’autres enseignes, mais aussi du personnel médical frontalier.

C’est une situation que l’établissement n’avait jamais vécue: depuis le début du confinement, l’hôtel Meliá Luxembourg, situé à la Porte de l’Europe au Kirchberg, accueille une population assez inédite: des clients transférés depuis les hôtels voisins du groupe Accor ou encore du Double Tree de Dommeldange suite à la fermeture temporaire de ces derniers.

Mais aussi et surtout du personnel soignant frontalier, comme en atteste Rogier van Zanten, general manager de l’hôtel: «Nous avons à présent une trentaine de chambres qui sont occupées par du personnel soignant frontalier qui souhaite se reposer non loin de leur lieu de travail, comme le Centre hospitalier de Luxembourg.»

Dès le début de l’épidémie de coronavirus au Luxembourg, l’État avait en effet demandé aux hôteliers de proposer des chambres libres destinées à accueillir du personnel soignant venu de France, avec leur famille si besoin. Les hôtels, comme le Meliá, ont fait une offre de prix à minima aux pouvoirs publics, qui prennent en charge les nuitées en question. «Cela s’est fait le plus tôt possible, très naturellement et très rapidement», précise ainsi M. van Zanten.

La sécurité avant tout

Pour rester ouvert et accueillir tous ses clients en cette période de confinement, l’établissement a mis en place des protocoles sanitaires extrêmement strictes, que ce soit pour l’accueil ou encore pour le room service, seul pôle alimentaire à être assuré actuellement.

«Je suis positivement surpris du très bon déroulé de tout cela, nous n’avons eu aucun problème jusque-là, nous faisons très attention à la sécurité de nos clients et cela se passe au mieux», déclare à ce propos Rogier van Zanten.

Le chantier du nouveau Meliá à la Cloche d’Or est quant à lui totalement à l’arrêt pour l’instant, comme tous les autres chantiers du pays. Sans date de reprise fixée pour le moment.