LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

idées de Lectures

Les meilleures ventes de l’été chez Alinéa sont...



257213.jpg

«Sapiens» fait partie des essais les plus vendus par la librairie Alinéa cet été. (Photo: Shutterstock)

Quels sont les livres qui se vendent le mieux durant la période estivale? Nous avons posé la question à la librairie Alinéa. Sélection parmi les fictions, les essais et les beaux livres.

Majoritairement achalandée en ouvrages francophones, la librairie Alinéa  compte de nombreux livres en langue anglaise ou allemande parmi ses meilleures ventes, la plupart des titres étant proposés dans la version originale de l’auteur.

Les cinq meilleures ventes de romans

Cet été, les bibliophiles voyagent dans un cabinet d’orthophoniste («Les gratitudes»), dans le cerveau d’un génie des transmissions électromagnétiques pendant la Seconde Guerre mondiale («All the light we cannot see», prix Pulitzer de la fiction), mais aussi dans la vie de couple tumultueuse d’Edgar et Ludmilla.

1. «Kaffee und Zigaretten», Ferdinand von Schirach (allemand)

2. «Eleanor Oliphant is completely fine», Gail Honeyman (anglais)

3. «All the light we cannot see», Anthony Doerr (anglais)

4. «Les gratitudes», Delphine de Vigan (français)

5. «Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla», Jean-Christophe Rufin (français)

L’autobiographie de l’écrivain et avocat allemand Ferdinand von Schirach est le livre le plus demandé chez Alinéa cet été. (Photo: Verlagsgruppe Random House)

1 / 5

«Eleanor Oliphant is completely fine», Gail Honeyman (Photo: Ye Ce)

2 / 5

«All the light we cannot see», Anthony Doerr (Photo:  Éditions Scribner )

3 / 5

«Les gratitudes», Delphine de Vigan (Photo: JC Lattès)

4 / 5

«Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla», Jean-Christophe Rufin (Photo: Gallimard)

5 / 5

Les cinq meilleures ventes d’essais (société, actualité...)

Parmi les témoignages qui ont éveillé la curiosité des lecteurs cet été, l’histoire d’un jeune métisse dans la banlieue de Johannesburg («Born a crime»), celle d’une autodidacte élevée dans une famille mormone («Educated»), ou encore celle, brève, de l’Humanité («Sapiens»).

1. «Born a Crime», Trevor Noah (anglais)

2. «Educated», Tara Westover (anglais)

3. «White», Bret Easton Ellis (français)

4. «Sapiens», Yuval Noah Harari (anglais)

5. «Crépuscule», Juan Branco (français)

«Born a crime», Trevor Noah (Photo: Éditions Spiegel & Grau)

1 / 5

«Educated», Tara Westover (Photo: HarperCollins)

2 / 5

«White», Bret Easton Ellis  (Photo: Knopf)

3 / 5

«Sapiens», Yuval Noah Harari (Photo: Vintage)

4 / 5

«Crépuscule», Juan Branco (Photo: Massot Éditions)

5 / 5

Les cinq meilleures ventes d’ouvrages de loisirs/art/voyage

Les livres de tourisme sur le Luxembourg figurent en bonne place des ventes, tout comme Romain Gary, qui a fait son apparition au catalogue de la Pléiade en mai dernier.

1. «Chagall», éditions Citadelles & Mazenod (français)

2. «Coffret Romain Gary», collection Pléiade, Gallimard (français)

3. «Jean-Michel Basquiat XL», éditions Taschen (français)

4. «111 Orte in Luxemburg, die man gesehen haben muss», éditions Emons Verlag (allemand)

5. « Tastes of Luxembourg », Anne Faber (anglais)

Ce beau livre retrace la vie et l’œuvre du peintre français d’origine russe, sur près de 400 pages. (Photo: Éditions Citadelles & Mazenod)

1 / 5

«Coffret Romain Gary», collection Pléiade, Gallimard (Photo: Gallimard)

2 / 5

«Jean-Michel Basquiat XL», éditions Taschen (Photo: Taschen)

3 / 5

«111 Orte in Luxemburg, die man gesehen haben muss», éditions Emons Verlag (Photo: Emons Verlag)

4 / 5

Les 10 recettes luxembourgeoises revisitées par Anne Faber ont attiré les gourmands. (Photo: Explorator)

5 / 5

La librairie est ouverte tout l’été, du lundi au samedi, de 9 heures à 18 heures (au 5, rue Beaumont).