POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

covid-19

Mauvais conte de Noël en Belgique



Le Premier ministre Alexander De Croo n’a pas délivré de bonnes nouvelles aux Belges vendredi soir. (Photo: Shutterstock)

Le Premier ministre Alexander De Croo n’a pas délivré de bonnes nouvelles aux Belges vendredi soir. (Photo: Shutterstock)

Les Belges espéraient passer des fêtes de fin d’année sous un régime un peu moins strict que celui actuellement imposé par la crise sanitaire. Des espoirs douchés vendredi par le Comité de concertation.

C’est le mauvais conte de Noël que les Belges ne voulaient pas entendre. Dans tout le royaume, on espérait pour les fêtes de fin d’année un relâchement des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire . Des espoirs douchés vendredi soir par le Comité de concertation, après plusieurs heures de réunion entre ministres fédéraux, régionaux et des experts. 

Car voilà: les chiffres des contaminations sont élevés et les services des hôpitaux dans le rouge. Évoquant une situation dramatique évitée de peu, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a indiqué qu’il ne pouvait être question de «mettre en péril ce que nous avons réalisé». 

Noël: chaque famille pourra inviter une seule personne

La sévérité reste donc maximale. Si les commerces non essentiels peuvent à nouveau ouvrir à partir du 1er décembre, ce sera avec des précautions drastiques: prescrits sanitaires stricts, nombre de clients limité, durée de la visite limitée aussi… Pas question de shopping plaisir puisqu’il faudra faire seul ses achats. 

Coiffeurs, centres de bien-être, centres d’esthétique restent fermés, toute comme restaurants, bars et cafés.

Au sein des familles, chaque membre de celle-ci a le droit d’avoir un seul contact privilégié, qu’il peut inviter sous son toit et avec lequel il peut avoir un contact rapproché. Mais une même famille ne peut recevoir qu’un contact extérieur à la fois.

La mesure reste valable pour Noël. Une même famille ne pourra donc inviter chez elle qu’un seul et unique convive. Les personnes isolées pourront néanmoins inviter deux personnes chez elle, soit le 24 décembre, soit le 25, mais pas les deux.

Le couvre-feu de 0h à 5h reste d’application aussi à Noël et au Nouvel An. Les feux d’artifice sont interdits et les rassemblements en extérieur limités à 4 personnes.

Des contrôles aux frontières

Enfin, des contrôles renforcés auront lieu aux frontières, notamment à l’égard de ceux qui auront voyagé hors du pays durant plus de 48 heures.

Seule concession: musées et piscines peuvent à nouveau ouvrir. Mais nombre d’entre eux ont annoncé que ce ne serait pas le cas, faute de pouvoir s’organiser ainsi au pied levé.

Toutes ces mesures resteront d’application jusqu’au 15 janvier au moins. 

Assez pour faire monter la tension. Samedi soir, une manifestation a regroupé à Liège plusieurs centaines de personnes opposées au couvre-feu. Elle a fait 7 blessés, tandis que la police a mené de multiples arrestations.