POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Offensive russe en Ukraine

Marioupol sur le point de tomber



Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, plus de cinq millions d’Ukrainiens ont fui le pays. (Photo: Shutterstock)

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, plus de cinq millions d’Ukrainiens ont fui le pays. (Photo: Shutterstock)

Après presque deux mois de guerre, la résistance de Marioupol est sur le point de céder. La région de Louhansk est à 80% entre les mains de la Russie.

Au 56e jour de guerre en Ukraine, la ville de Marioupol, très largement détruite par l’armée russe, est sur le point de tomber. Les derniers résistants du 36e bataillon de l’armée ukrainienne et du bataillon Azov sont retranchés dans l’usine sidérurgique et métallurgique d’Azovstal avec environ un millier de civils, dont des femmes et des enfants.

Sur Telegram, Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du bataillon Azov, a demandé l’aide de la communauté internationale afin de pouvoir garantir une évacuation des résistants et des civils. Un peu plus tôt, le gouvernement ukrainien a proposé à la Russie l’ouverture d’une session spéciale de négociations afin d’organiser un couloir humanitaire à Marioupol et tenter de sauver les résistants et les civils. La Russie n’a pas donné suite pour le moment.

Si les forces russes semblent attendre une météo plus clémente pour accentuer la pression dans l’est de l’Ukraine, les combats continuent. Le gouverneur de Louhansk a déclaré que 80% de la région est désormais entre les mains des forces russes.

Sur le front diplomatique, le président du Conseil européen, Charles Michel, s’est rendu à Kiev pour y rencontrer le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Quelques jours après la visite de la présidente de la Commission européenne, la visite de Charles Michel marque encore un peu plus la position de l’Union européenne face à l’offensive russe en Ukraine. Charles Michel a d’ailleurs promis que des sanctions européennes cibleraient prochainement les exportations russes de pétrole et de gaz.

Du côté de la bataille des images, la Russie a procédé à un tir d’essai de missile intercontinental Sarmat dans la péninsule russe du Kamtchatka, en Extrême-Orient. Avec un rayon d’action dépassant les 11.000 kilomètres. Il est considéré comme «invincible». Washington et le Pentagone ont relativisé l’événement en soulignant qu’il s’agissait d’un tir d’essai de routine.

Enfin, selon les derniers chiffres, l’invasion russe en Ukraine a poussé plus de cinq millions d’Ukrainiens à fuir le pays.