POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Indice mondial de la main-d’œuvre

Le marché du travail grand-ducal mal coté



236870.jpg

L’étude ManpowerGroup met en exergue la productivité du marché du travail au Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

Le nouveau classement de ManpowerGroup sur le marché du travail place le Luxembourg en 59position sur 75 pays analysés. Un recul de 25 places en un an. Le coût de la main-d’œuvre est notamment mis en évidence.

Le marché du travail au Luxembourg n’est visiblement pas le plus attractif. Selon la deuxième édition du «ManpowerGroup Total Workforce Index» , qui mesure l’indice mondial de la main-d’œuvre, le Grand-Duché recule de 25 places par rapport au classement 2018 et pointe à la 59e position parmi les 75 pays analysés.

L’outil développé par ManpowerGroup, spécialiste du travail intérimaire, mesure l’attractivité des marchés du travail et de la main-d’œuvre à travers 90 critères-clés. Ces derniers proviennent de données publiées par de grands organismes internationaux (Banque mondiale, OCDE, Forum économique mondial) ou correspondent à des «critères maison».

Dans un communiqué du groupe, Mathilde Lambin, sales & operations manager de Manpower Luxembourg, note que «le recul du Grand-Duché s’explique moins par une baisse des performances de notre pays sur les critères étudiés que par la progression plus rapide d’autres pays, essentiellement en Europe de l’Est, mais également en Allemagne, au Vietnam ou au Japon».

Problème de coût du travail

Parmi les grandes catégories retenues, le Luxembourg pèche surtout au niveau du coût du travail. Il arrive à la 73e marche du classement, en recul de deux places. Par contre, en ce qui concerne la disponibilité de la main-d’œuvre (taille de la population active, taux de chômage, formation, etc.), il se place 17e, en recul de deux places également.

La productivité du pays est également reconnue (18e rang, stable) alors qu’au niveau du cadre réglementaire (facilité à engager et licencier, dispositions légales), le pays recule de trois places et se classe en 46e position.

La responsable de Manpower Luxembourg ajoute: «L’index met en évidence l’attractivité du travail luxembourgeois au niveau des emplois à durée indéterminée, où nous occupons une très honorable 28e position alors que des améliorations pourraient être apportées pour rendre le marché du travail plus flexible, notre pays se situant à la 63e place.»

Le classement 2019

1. Hong Kong

2. Nouvelle-Zélande

3. Singapour

4. États-Unis

5. Royaume-Uni

6. Canada

7. Irlande

8. Estonie

9. Émirats arabes unis

10. Philippines

...

15. Allemagne

21. Pays-Bas

25. Suisse

49. Belgique

59. Luxembourg

67. France