POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Nomination

Marc Widong à la direction du Fonds Kirchberg



Marc Widong est le nouveau directeur du Fonds Kirchberg. (Photo: Fonds Kirchberg)

Marc Widong est le nouveau directeur du Fonds Kirchberg. (Photo: Fonds Kirchberg)

L’ingénieur Marc Widong a été nommé directeur du Fonds Kirchberg. Il devra notamment relever le défi de la mixité sur le plateau et de la densification en matière de logements.

Le conseil d’administration du Fonds d’urbanisation et d’aménagement du plateau de Kirchberg a nommé Marc Widong (46 ans) au poste de directeur, à compter du 15 août. Cette nomination vient renforcer l’équipe du Fonds Kirchberg, qui, jusqu’à présent, ne bénéficiait pas de poste de direction distinct du poste de président. Après le départ à la retraite du président du Fonds Kirchberg, Patrick Gillen, il y a un an, et la nomination à sa succession de Félicie Weycker , il a été décidé d’ouvrir ce poste de directeur, à l’image de la composition d’équipe qui est déjà en place au Fonds Belval.

Ingénieur en génie civil de formation, il est en charge d’une équipe multidisciplinaire et assure le lien entre le conseil d’administration et les services et spécialistes internes et externes. Il garantit également la mise en œuvre de la stratégie financière et économique, avec un accent particulier sur le développement du logement abordable au Kirchberg.

Marc Widong a travaillé de 1999 à 2007 chez ArcelorMittal, où il a mené des projets à l’échelle internationale en tant que senior manager Marketing and Sales. Il a par la suite travaillé pour la Société nationale des chemins de fer et devient chef de service adjoint au service «Projets infrastructure». Il dirige alors des chantiers tels que la construction de la gare Belval-Université avec la gare routière et le P+R, ainsi que le projet des terminaux intermodaux à Bettembourg-Dudelange.

En parallèle de son activité professionnelle, Marc Widong a suivi des formations en management et en immobilier. Il enseigne à l’Université du Luxembourg, où il est titulaire du cours «Génie ferroviaire I et II».