LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Ville de Luxembourg

Manèges gratuits pour la Schueberfouer de substitution



Aller faire un tour d’auto-scooter sans débourser le moindre euro sera possible cet été à Luxembourg-ville. (Photo: Nader Ghavami/archives Maison Moderne)

Aller faire un tour d’auto-scooter sans débourser le moindre euro sera possible cet été à Luxembourg-ville. (Photo: Nader Ghavami/archives Maison Moderne)

Les forains ne feront pas payer l’accès à leurs manèges installés cet été dans plusieurs quartiers de Luxembourg-ville en remplacement de la traditionnelle Schueberfouer. La Ville les indemnisera forfaitairement.

Il ne faudra pas ouvrir son portefeuille cet été pour accéder aux manèges installés dans certains quartiers de la capitale: l’appel d’offres publié cette semaine par la Ville de Luxembourg indique clairement que «les établissements de type carrousel, manège pour enfants ou auto-scooters ne peuvent pas engendrer de recettes, ils sont mis gratuitement à disposition du public».

La municipalité propose d’indemniser forfaitairement les forains chaque mois à hauteur de 2.500 euros pour les jeux de tirs ou de pêche aux canards, de 10.000 euros pour les carrousels et de 20.000 euros pour les autres manèges pour enfants ou les auto-scooters.

Si la Ville de Luxembourg a décidé d’ annuler la Schueberfouer suite à la pandémie de Covid-19, elle va tout de même consacrer un solide budget aux animations estivales puisqu’en plus de l’indemnisation des forains, elle s’engage à ne pas facturer l’emplacement ni les frais d’électricité, d’eau et de canalisation le cas échéant, renseigne son appel d’offres publié cette semaine sur son site web.

Des forains indemnisés mais sans choix de leur emplacement

«La Schueberfouer nous coûte énormément, c’est nettement plus que ces animations d’été», estime Patrick Goldschmidt , échevin en charge des Fêtes et marchés à la Ville de Luxembourg. Le montant n’est pas divulgué.

«Les forains au départ voulaient quand même demander un petit prix symbolique et j’ai dit non: si je veux mettre un manège dans un quartier où il n’y a pas beaucoup de passage, aucun forain ne voudra y aller. C’est plus facile pour moi de dire qu’on va payer un forfait et chacun va se mettre aux emplacements déterminés par la Ville», ajoute Patrick Goldschmidt.

Celui-ci a retenu six sites qui accueilleront en général un manège et deux stands de confiserie et de restauration. Ces derniers, en revanche, ne seront pas gratuits, précise la Ville.

En plus de ces six sites, si la demande des exploitants potentiels est forte, 11 autres emplacements ont été retenus pour des installations potentielles.

Alors que la Schueberfouer était prévue du 21 août au 10 septembre au Glacis, ces animations estivales auront lieu du 11 juillet au 13 septembre tous les jours entre 11h et 22h. Mais l’échevin espère qu’un lancement un petit peu plus précoce puisse avoir lieu. La Ville de Luxembourg donnera davantage de détails sur les festivités début juillet et «une surprise n’est pas à exclure, on va faire des tests», dit Patrick Goldschmidt.

En attendant, les exploitants intéressés ont jusqu’au 25 juin pour se manifester auprès de la municipalité.