LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Où va manger?

Mandy Minella passe à table



Quand elle va au restaurant au Luxembourg, c’est souvent entre copines.  (Photo: DR)

Quand elle va au restaurant au Luxembourg, c’est souvent entre copines.  (Photo: DR)

Mandy est une tenniswoman professionnelle qui sillonne le monde toute l’année. Mandy a de bonnes adresses à New York ou à Melbourne, mais aussi près de chez nous. Faites confiance à Mandy. 

Seule Luxembourgeoise toujours présente sur le circuit professionnel du tennis, Mandy Minella parcourt pratiquement tous les continents chaque année. Au rythme des saisons tennistiques. L’Australie en janvier, l’Europe au printemps, les États-Unis en mars et durant l’été, et même l’Asie à la rentrée. Avec forcément son lot de bonnes adresses.

«Pour chaque tournoi auquel j’ai l’habitude de participer, on a nos restos préférés», sourit la joueuse aujourd’hui âgée de 35 ans qui est accompagnée sur le ‘Tour’ de son mari et entraîneur, Tim Sommer, mais aussi désormais de ses deux filles, Emma et Maya. «Quand on aime un endroit, on a tendance à y rester. Qui plus est quand les bons résultats s’enchaînent. Il y a alors un petit mélange de routine et de superstition qui entre un peu en ligne de compte…», déclare l’Eschoise, en rigolant. Elle a ainsi un restaurant thaïlandais fétiche à New York ou une pizzeria adorée à Melbourne. Mais elle a également de bonnes adresses plus proches de chez nous…

«Avec Tim, on est toute l’année ensemble. Et très souvent au restaurant. Donc, quand on rentre au Luxembourg et qu’on va au resto, c’est plutôt avec nos amis. Et quand je retrouve mon groupe de (meilleures) copines, on aime se rendre au Dipso dans le centre-ville de Luxembourg. Et là, je me régale d’une plancha. L’espagnole, l’italienne… J’adore leur charcuterie et leurs fromages. Il y a un côté convivial, de partage aussi. Même si je m’avale très facilement toute une plancha. Vu que je fais du sport toute la journée, j’ai besoin de carburant [rires]. Et puis, l’ambiance est top, avec ces vieilles pierres au mur. On peut y passer très facilement une soirée, être rejoint par des amis en cours de route.

Parfois, j’aime aussi me rendre au Naga, à Mondercange. En plus, ce n’est pas trop loin de chez moi. Le cadre est beau, avec une magnifique terrasse l’été. Et puis, ils ont une carte asiatique vraiment pas mal. On aime beaucoup leurs sushis, par exemple. Mais ce que j’apprécie par-dessus tout chez eux, c’est le moelleux au chocolat qu’ils servent en dessert. Avec ce cœur fondant et coulant… Ce n’est pas très asiatique mais c’est tellement bon [rires].

Et puis, il y a la trattoria Il Riccio, à Luxembourg. Une atmosphère très agréable et décontractée. Et surtout, les pâtes sont vraiment excellentes! Comme en Italie. Et c’est la fille d’un papa originaire du Piémont et d’une maman de Vérone qui le dit. Mais pas aussi bonnes, quand même, que celles de ma maman. Personne ne peut la surpasser [sourire]. Dès que je passe la porte d’Il Riccio, les propriétaires savent ce que je vais prendre. Pour moi, c’est toujours l’‘Orecchia d’Elefante’, l’oreille d’éléphant. Une escalope milanaise très fine mais de la taille de l’assiette. Avec des pâtes, forcément.»

Dipso: 4, rue de la Loge, Luxembourg. T. 26 20 14 14

Naga: 15, rue de Limpach, Mondercange. T. 28 99 03 33

Il Riccio: 6, rue Beaumont, Luxembourg. T. 22 40 82

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!