POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

DÉCÈS DANS LES STRUCTURES D’HÉBERGEMENT

Maisons de retraite: Waringo devrait mener l’enquête



Paulette Lenert a demandé la disponibilité de Jeannot Waringo pour participer à un groupe de travail sur la question des clusters dans les maisons de retraite et les centres de soins. (Photo: Matic Zorman / Archives Maison Moderne)

Paulette Lenert a demandé la disponibilité de Jeannot Waringo pour participer à un groupe de travail sur la question des clusters dans les maisons de retraite et les centres de soins. (Photo: Matic Zorman / Archives Maison Moderne)

Après avoir mené un audit sur le fonctionnement de la Cour grand-ducale, Jeannot Waringo devrait faire de même dans les maisons de retraite touchées par le Covid-19. 

Le nombre élevé de décès et d’infections au Covid-19 dans les maisons de retraite et dans les centres de soins a créé une vive polémique dans la sphère politique . L’opposition pointant du doigt la gestion du problème par le gouvernement et notamment le manque d’informations transparentes sur le sujet de la part de  Corinne Cahen  (DP), ministre de la Famille.

En début de semaine, les membres des commissions parlementaires de la santé et de la famille ont adopté une motion du président de la commission de la santé, invitant le gouvernement à commanditer une étude externe indépendante relative aux clusters dans les structures d’hébergement pour personnes âgées. L’origine de ce débat autour des clusters dans les structures d’hébergement pour personnes âgées est une motion du député Michel Wolter (CSV), demandant des explications dans l’apparition d’un cluster à la maison de retraite Um Lauterbann de Niederkorn. 

Par la suite, la ministre de la Santé, Paulette Lenert  (LSAP), et Corinne Cahen (DP) ont présenté les grandes lignes du projet du cahier des charges pour une étude indépendante commanditée par le gouvernement. Une étude devant être menée par un groupe de travail bien précis.

Des résultats dans huit semaines

Selon plusieurs médias, dont le Tageblatt, Paulette Lenert a demandé à Jeannot Waringo de mener une enquête sur le sujet. Un travail un peu similaire à celui réalisé lors de son audit sur le fonctionnement de la Cour grand-ducale

Sans pour autant préciser les détails de sa tâche, l’ancien directeur de l’Inspection générale des finances a juste indiqué à nos confrères du Tageblatt «ne pas en savoir plus. Mais la ministre Lenert m’a demandé et j’ai indiqué être disponible. Je ne sais pas encore quel serait mon travail exact au cas où je devrais reprendre l’enquête. J’ai également indiqué mes conditions, qui sont les mêmes que pour mon travail au palais, c’est-à-dire gratuitement.»

Le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit , a également expliqué aux députés que le groupe de travail devrait être composé d’un coordinateur neutre (sans doute Jeannot Waringo), d’un expert du Laboratoire national de santé (LNS) dans le domaine du séquençage, d’un expert du Luxembourg Institute of Health (LIH), de deux experts internationaux ayant une expertise en épidémiologie Covid-19 dans les structures pour personnes âgées ou en gérontologie, ainsi que de la Direction de la santé. Le but étant de livrer un rapport final avec des conclusions et des recommandations, si possible, endéans un délai de huit semaines.