ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

médias

Maison Moderne renforce son leadership pour mieux rebondir



Le nouveau conseil d’administration de Maison Moderne. De gauche à droite: Daniel Schneider, Pascale Kauffman, Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini et Mike Koedinger. (Photo: Anthony Dehez pour Maison Moderne)

Le nouveau conseil d’administration de Maison Moderne. De gauche à droite: Daniel Schneider, Pascale Kauffman, Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini et Mike Koedinger. (Photo: Anthony Dehez pour Maison Moderne)

L’entreprise média Maison Moderne, société éditrice de Paperjam, annonce son nouveau conseil d’administration ainsi que la mise en place d’un co-leadership opérationnel durant le temps de la crise.

Le secteur de l’information fait actuellement face à une situation paradoxale. Si, d’un côté, les audiences explosent face au besoin vital et légitime de la population de s’informer, de l’autre, les recettes publicitaires, principaux revenus pour de nombreux acteurs de la presse, connaissent une baisse massive.

Dans les coulisses, les professionnels s’accordent à dire que les entreprises médias suivent actuellement moins une logique économique et plus une logique de service public.

«Malgré des revenus à la baisse, nous continuons à travailler pour livrer de l’information indépendante et fiable à nos lecteurs. La production de Maison Moderne est réalisée à 100% en télétravail depuis environ 120 domiciles répartis dans quatre pays, et ceci depuis le vendredi 13 mars», témoigne Richard Karacian , CEO associé.

Cette crise, si elle nous met face à de nombreux défis, constitue aussi, par exemple, un moment-clé dans l’accélération de la digitalisation de l’entreprise.
Mike Koedinger

Mike Koedinger,  executive chairman,  Maison Moderne

C’est le moment pour l’organisation de se réinventer. «Nous repensons notre offre et le rôle que nous souhaitons jouer dans le quotidien de nos lecteurs, membres et clients. Cette crise, si elle nous met face à de nombreux défis, constitue aussi, par exemple, un moment-clé dans l’accélération de la digitalisation de l’entreprise», ajoute Mike Koedinger , fondateur et président de l’entreprise. «Lors de cette période particulièrement difficile, il faut garder la tête froide, accepter les conséquences à court terme et imaginer l’entreprise à deux-trois ans. C’est maintenant l’occasion de créer de la valeur durable pour l’entreprise.»

Pour réussir ce challenge, Maison Moderne renforce son leadership. Mike Koedinger, qui s’était retiré des activités opérationnelles en 2017 pour se concentrer sur le développement à long terme de l’entreprise, rejoint aujourd’hui, et temporairement, le CEO Richard Karacian pour un co-leadership de l’entreprise.

«Durant cette période de crise, nous avons besoin de multiplier les initiatives et d’apporter rapidement du changement à notre offre pour anticiper les attentes de nos lecteurs ainsi que les besoins de nos clients et faire correspondre notre proposition de valeur aux circonstances actuelles», explique Mike Koedinger, qui devient donc executive chairman.

Trois administrateurs et entrepreneurs expérimentés rejoignent Maison Moderne

Par ailleurs, le mandat des membres de l’actuel conseil d’administration se terminant le mois prochain, l’entreprise annonce la composition de son futur conseil d’administration qui continuera à être présidé par Mike Koedinger. Ce sont trois administrateurs et entrepreneurs expérimentés qui rejoignent Maison Moderne.

Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini , consultante et administratrice indépendante, ancien managing partner de PwC Luxembourg. Elle connaît parfaitement la Place du Luxembourg, ses multiples enjeux et ses acteurs.

Pascale Kauffman , diplômée en journalisme et communication (ULB). Elle dirige aujourd’hui Apollo Strategists, agence PR qu’elle a fondée en 2012 après avoir débuté sa carrière chez l’opérateur de satellites SES et avoir été responsable Communication de la Ville de Luxembourg en 2007.

Daniel Schneider , multientrepreneur, de retour au Luxembourg après s’être fait ses premières armes dans le secteur financier à Londres et à New York. Il est aujourd’hui associé du cabinet Tenzing Partners, investisseur, administrateur indépendant et membre du conseil d’administration de Maison Moderne depuis 2014.

Ces trois administrateurs indépendants composent le conseil d’administration présidé par le fondateur de l’entreprise, Mike Koedinger, ceci pour une durée de trois ans à partir de mai 2020.

L’entrepreneur Jean-Claude Bintz se retire du conseil d’administration de la société qu’il a accompagnée depuis ses débuts il y a 26 ans jusqu’à en devenir le président en 2014. Il a significativement contribué au succès de l’éditeur indépendant par ses expériences et expertises en entrepreneuriat, médias et people management.