POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

controverse

Corinne Cahen assume son mail envoyé à l’UCVL



282701.jpg

La ministre Cahen a publié sur sa page Facebook le mail qui a suscité la réaction du CSJ. (Photo: Matic Zorman/Archives Paperjam)

La ministre de la Famille Corinne Cahen estime qu’avoir envoyé un mail à l’UCVL, en avril dernier, via son adresse du ministère n’était «pas correct». Les jeunes du CSV ont critiqué cette initiative, y voyant un conflit d’intérêts. 

Avant d’être ministre de la Famille,  Corinne Cahen  (DP) était à la tête de l’entreprise familiale Chaussures Léon. Comme d’autres commerces , ce magasin de chaussures subit l es désagréments relatifs aux travaux du tram dans le quartier de la gare . Afin de défendre l’enseigne, la ministre a donc rédigé un mail depuis son adresse professionnelle du ministère afin de demander à l’Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL), qu'elle a présidé de 2008 à 2012, de l’aide pour les commerçants impactés par ce chantier.

Un mail qui passe mal auprès des jeunes chrétiens-sociaux (CSJ), qui y voient un conflit d’intérêts et demandent des explications à la ministre par voie de communiqué.

«Nous avons écrit un communiqué adressé à la ministre, car nous voudrions comprendre comment elle voit les choses. Si elle estime normal de s’investir à ce point pour son magasin alors qu’elle est ministre», explique à Paperjam  Alex Donnersbach, président des CSJ.

Changer le code de déontologie

Il épingle notamment un manque de compatibilité avec le  code de déontologie des membres du gouvernement . «On demande au gouvernement de revoir ce code pour que cela n’arrive plus. Au niveau déontologique, il y a toujours une histoire d’interprétation, un bon juriste peut défendre ce genre d’affaires. Mais cela doit être clarifié. On aimerait qu’une règle claire soit mise en place pour qu’un ministre ne puisse plus avoir des parts dans une entreprise durant son mandat», ajoute-t-il.

Il s’agit donc bien d’un conflit d’intérêts pour les jeunes chrétiens-sociaux, qui concèdent toutefois ne pas connaître exactement l’implication actuelle de la ministre Cahen dans l’entreprise familiale. «Dans son mail, elle précise qu’elle aurait investi entre 15 et 20.000 euros pour faire de la publicité afin de maintenir le commerce durant les travaux. On s’interroge sur le fait que ce soit la ministre ou la gérance de l’entreprise qui a investi cette somme», demande Alex Donnersbach.

Plus de fonction opérationnelle au sein de Chaussures Léon

Restée silencieuse jusqu’en milieu de matinée, la ministre Cahen a publié sur son mur Facebook le courrier épinglé par l’opposition, assumant totalement sa prise de position, mais déplorant la façon de la communiquer. «Ceux qui me connaissent savent que je ne fais pas que de discuter des problèmes, mais je réfléchis aussi à des solutions. C’est pour cela que j’ai lancé un appel à l’UCVL en avril, avec des propositions constructives. Mon mail concernait les boutiques en général et pas du tout celle de ma famille en particulier. Ce n’était toutefois pas correct d’envoyer ce mail depuis mon adresse professionnelle et je le regrette», nuance-t-elle.

La ministre ajoute également que ce courrier n’avait rien à voir avec ses fonctions politiques et que cela était clairement indiqué dans le texte. Elle précise son rôle dans l’entreprise familiale: «Depuis que je suis devenue ministre, je me suis retirée de la gestion opérationnelle et je n’ai reçu aucun salaire depuis.» 

Elle maintient toutefois qu’il est essentiel de trouver des solutions pour soutenir le commerce, mis à mal par les travaux du tram. «Je maintiens ce que j’ai écrit. Chacun doit faire plus d’efforts pour que notre ville soit et reste, dans le futur, une ville vivante et sympathique», conclut-elle.