PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Reconnaissance

Luxhub (et les autres) à la fête dans le Regtech 100



289681.jpg

Jacques Pütz, le CEO de Luxhub. (Photo: Romain Gamba / Archives)

Luxhub figure dans la nouvelle édition du classement de référence du secteur, le Regtech 100. 18 mois après son lancement, les instigateurs y voient un signe d’encouragement à poursuivre dans la voie empruntée sur base de PSD2 et de ses opportunités.

Luxhub, ou comment faire fructifier l’union des forces autour du réglementaire. La plate-forme d’open banking née en septembre 2018 à l’initiative de quatre institutions bancaires de la Place (BCEE, BGL BNP Paribas, Raiffeisen et Post) vient d’être désignée en tant que l’une des Regtech 100 .

Ce classement des 100 sociétés proposant des solutions informatiques pour aider les entreprises à résoudre leurs problématiques réglementaires ou de processus internes fait référence dans le secteur.

18 mois après sa création, Luxhub continue de se développer comme une start-up, tout en bénéficiant de l’expérience de ses parties prenantes. Elle propose des services pour aider les banques et autres services de paiement électronique à se conformer aux exigences de la directive européenne sur les services de paiement – mieux connue sous le nom de PSD2 –, mais aussi des moyens de connecter les institutions bancaires et les fintech via des API sécurisées.

En juin dernier, Luxhub avait été classée au deuxième rang européen des hubs d’open banking selon la société Innopay, dans le cadre de la conférence annuelle de l’Euro Banking Association.

Le Luxembourg dans le Regtech 100

Le classement Regtech 100 représente une bonne nouvelle pour Luxhub, mais aussi Scorechain , la start-up de Pierre Gérard et Laurent Kratz qui lutte contre le blanchiment dans les opérations menées via la monnaie électronique libre litecoin. Elle y figure également.

Comme nous l’annoncions, on y retrouve aussi à nouveau Governance.com .

À noter que la mention de Railsbank ajoute une touche luxembourgeoise au tableau. Cette regtech qui est spécialisée dans les API est financée par le nouveau fonds à 150 millions d’euros de Middlegame Ventures, la société de Pascal Bouvier.

Un tour de table révélé lundi et qui vient de se boucler en partie avec le soutien du Luxembourg Future Fund , lui-même fondé par la Société nationale de crédit et d’investissement (SNCI) et le Fonds européen d’investissement de la BEI.