POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Langues

Le luxembourgeois chez soi, le français au bureau



240939.jpg

Parler plusieurs langues au Luxembourg semble plus que jamais nécessaire. (Photo: Shutterstock)

Pour travailler au Luxembourg, mieux vaut maîtriser plusieurs langues, met en avant le Statec. Trois résidents sur quatre travaillent dans un environnement multilingue. 25% doivent même parler quatre langues différentes. Mais à la maison, c’est surtout le luxembourgeois qui est parlé.

Dans le cadre de l’enquête sur les forces de travail, 6.000 résidents (donc pas des travailleurs frontaliers) ont été interrogés sur le Statec quant à leur usage des langues. Il ressort en premier lieu que le multilinguisme est une réalité au travail, puisque trois résidents sur quatre y sont confrontés. Mieux même: 25% d’entre eux doivent même savoir utiliser quatre langues différentes.

L’anglais domine dans la finance et les assurances

Le français est utilisé par le plus grand nombre (78%), suivi de l’anglais (51%) et du luxembourgeois (48%). Des différences sont cependant relevées selon le secteur d’activité. Si le français domine de manière générale, le luxembourgeois est plus pratiqué dans l’administration et l’enseignement, et occupe la seconde position dans l’industrie, la santé, le commerce et l’horeca. L’anglais est plus pratiqué que le français dans le secteur financier et celui des assurances. Le portugais est la seconde langue, après le français, dans la construction.

Sans surprise, les personnes de nationalité luxembourgeoise utilisent beaucoup plus souvent le luxembourgeois et l’allemand au travail que les résidents étrangers.

88% des résidents parlent luxembourgeois chez eux

Les résidents luxembourgeois parlent aussi à 88% le luxembourgeois à la maison. Les langues utilisées à domicile par les non-Luxembourgeois sont ensuite fonction de la composition de la population étrangère. On parle donc ensuite beaucoup le français, puis le portugais.

Quant au nombre de langues utilisées à la maison, les chiffres sont identiques chez les résidents luxembourgeois et non-luxembourgeois: sept personnes sur dix n’utilisent qu’une langue, deux sur dix se servent de deux langues, et une sur dix use de trois langues ou plus.