LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

SECRET D’HISTOIRE (7/10)

Le Luxembourg raconté en histoire: 1919



Affiche politique, 1934, auteur: Jean Schaack (1895-1959), collection Lëtzebuerg City Museum. (Photo: Christof Weber)

Affiche politique, 1934, auteur: Jean Schaack (1895-1959), collection Lëtzebuerg City Museum. (Photo: Christof Weber)

Le Luxembourg se raconte aussi par son histoire, les grandes dates et les petites anecdotes, ces événements qui ont façonné le Grand-Duché jusqu’à ce qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui. Tout au long de l’été, Paperjam a demandé à l’historien Guy Thewes, directeur des 2 Musées de la Ville de Luxembourg, de raconter l’histoire du pays à travers 10 dates. Pour cette septième étape dans le temps, repartons le 8 mai 1919.

8 mai 1919

Le Luxembourg devient une démocratie

Le 8 mai 1919, le Luxembourg fait un pas historique vers l’égalité entre les femmes et les hommes. La Chambre des députés attribue le droit de vote à tous les citoyens luxembourgeois âgés d’au moins 21 ans, quel que soit leur sexe. Avec l’introduction du suffrage universel, le Grand-Duché devient véritablement une démocratie. Auparavant, il jouissait déjà d’un régime libéral et parlementaire grâce aux constitutions successives de 1848, 1856 et 1868, mais seuls les notables qui payaient un certain montant d’impôts, le «cens», se rendaient aux urnes ou se présentaient comme candidats aux élections. Le Luxembourg devance alors beaucoup d’autres pays sur la voie de la démocratisation: en Grande-Bretagne, le suffrage universel n’est vraiment acquis qu’en 1928; en France, les femmes obtiennent le droit de vote seulement en 1944.

Le 28 septembre 1919, le suffrage universel s’applique pour la première fois lors du référendum sur la monarchie et l’union économique future. Puis, le 26 octobre 1919, les premières élections nationales ont lieu d’après le nouveau régime électoral. L’institutrice Marguerite Thomas-Clement entre alors comme première femme députée au Parlement luxembourgeois. Ensuite, il faut attendre 1965 avant qu’une deuxième femme soit élue à la Chambre des députés. Encore aujourd’hui, plus de 90 ans après l’instauration de l’égalité politique, des déficits démocratiques subsistent. Les femmes continuent à être faiblement représentées au Parlement, tandis que l’intégration des résidents étrangers dans le système politique luxembourgeois reste un défi majeur.

Urne électorale, vers 1930, collection Lëtzebuerg City Museum. (Photo: Lëtzebuerg City Museum)

Urne électorale, vers 1930, collection Lëtzebuerg City Museum. (Photo: Lëtzebuerg City Museum)

Guy Thewes est docteur en histoire. Après quelques années d’enseignement, il entre au service du Musée d’histoire de la Ville de Luxembourg en 1993 en tant qu’historien, avant de devenir conservateur en 1999. Aujourd’hui, il est directeur des 2 Musées de la Ville de Luxembourg. Il est également secrétaire général de l’Institut grand-ducal de Luxembourg et représentant de la Ville de Luxembourg au sein du Réseau des villes fortifiées de la Grande Région.