POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

nouvelles mesures

Le Luxembourg ferme cafés, restaurants et magasins



Alors que la pandémie de coronavirus se développe de manière exponentielle au Luxembourg, le gouvernement s’est réuni en conseil ce dimanche pour décider de nouvelles mesures qui se veulent drastiques.

La pandémie de Covid-19 ne cesse de prendre de l’ampleur au Luxembourg. Ce dimanche, les chiffres du ministère de la Santé comptabilisaient 77 malades, pour 34 vendredi soir.

Le gouvernement s’est donc réuni en conseil dimanche après-midi durant plusieurs heures afin de décider de plusieurs nouvelles mesures. Quelles sont-elles?

1/ Les personnes vulnérables, de plus de 65 ans ou ayant une autre pathologie, sont invitées à limiter leurs activités et à rester chez elles.

2/ Pour les autres personnes, les déplacements sont limités à son lieu de travail ou vers un lieu de santé, pour aller acheter médicaments et alimentation. Certains déplacements resteront aussi possibles, notamment en cas de force majeure. De plus, les loisirs extérieurs restent autorisés sous condition de respecter une distance de 2 mètres entre les personnes.

3/ Tous les cafés et restaurants ferment jusqu’à nouvel ordre à partir de dimanche 15 mars à minuit.

4/ Les magasins doivent aussi fermer, sauf ceux destinés à l’alimentation, les produits pharmaceutiques et d’hygiène, les moyens de télécommunication, les ventes de carburant, les kiosques, les institutions financières et bancaires…

«La vie sociale se limitera à l’essentiel», souligne le Premier ministre  Xavier Bettel .

Jeudi, une première série de mesures avait été prise . Dont la fermeture des écoles et l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes en milieu confiné.  La Ville de Luxembourg a aussi décidé de fermer  ses institutions culturelles et sportives, entre autres.

Depuis lors, la situation a considérablement évolué, poussant notamment les pays voisins à durcir leurs mesures. La France est ainsi passée au stade 3 dimanche et une fermeture des cafés, restaurants et commerces non essentiels a entre autres été ordonnée. En Allemagne, décision a été prise de fermer les frontières avec la France, la Suisse et l’Autriche. En Belgique, où le secteur horeca est à l’arrêt depuis vendredi minuit, c’est la SNCB qui a maintenant décidé de réduire son offre de trains sur différentes lignes.