POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Index CISCO 

Le Luxembourg, deuxième mondial sur les progrès digitaux



Le Luxembourg se montre particulièrement accueillant pour les start-up. Ici, la Startuppers Night. (Photo: Anna Katina/archives)

Le Luxembourg se montre particulièrement accueillant pour les start-up. Ici, la Startuppers Night. (Photo: Anna Katina/archives)

L’index Cisco de l’évolution numérique place le Luxembourg à la seconde place mondiale parmi 141 pays. Il est aussi en tête en ce qui concerne le critère de l’environnement offert aux start-up.

Le Luxembourg fait de gros efforts par rapport à la révolution numérique, et ceux-ci viennent d’être récompensés par une deuxième place mondiale dans le classement du «2019 Digital Readiness Index» établi par le géant technologique Cisco .

Le Grand-Duché se place derrière Singapour mais devant les États-Unis pour son avancement numérique. Il prend aussi la première place mondiale en ce qui concerne le critère qui note l’environnement le plus propice pour les jeunes pousses.

L’index Cisco est calculé à partir de données provenant de sources telles que le World Economic Forum, la Banque mondiale et les Nations unies.

Sept critères de calcul

Pour faire les calculs, il prend en compte sept critères pour lesquels le Luxembourg a atteint des places honorables: les besoins élémentaires (13e), le capital humain (40e), les facilités au développement commercial (22e), les investissements gouvernementaux et commerciaux (4e), l’environnement des start-up (1er), les infrastructures technologiques (14e) et l’appropriation technologique (4e).

General manager de Cisco Belgique et Luxembourg, Arnaud Spirlet observe, dans un communiqué, que «le plan Digital Lëtzebuerg offre un cadre adapté pour accélérer dans le numérique, développer de nouvelles compétences dans les domaines émergents et stimuler l’adoption des technologies. L’indice publié aujourd’hui applaudit l’investissement du gouvernement dans le domaine.»