POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

langue

Le Luxembourg cherche son mot de l’année



Vos propositions pour choisir le mot de l’année 2020 sont attendues jusqu’au 15 décembre. (Photo: Shutterstock)

Vos propositions pour choisir le mot de l’année 2020 sont attendues jusqu’au 15 décembre. (Photo: Shutterstock)

Pour encore mieux en assurer la promotion, le Centre pour la langue luxembourgeoise lance un appel aux propositions, jusqu’au 15 décembre, afin de choisir le mot de l’année 2020. C’est une première initiative du genre.

Coronavirus, home office, masque, lockdown… Quel sera le mot de l’année 2020? Si plusieurs pays proposent d’en élire un chaque année depuis déjà un moment, ce n’était pas le cas du Luxembourg. Une initiative du Centre pour la langue luxembourgeoise pour «promouvoir la langue luxembourgeoise», explique Alexandre Ecker, en charge de la lexicographie. Tout le monde est invité à soumettre ses propositions sur le site du Centre , jusqu’au 15 décembre. 

Les équipes en interne réduiront ensuite la liste à une quinzaine de mots en supprimant ceux pour lesquels on a du mal à percevoir l’enjeu et en sélectionnant ceux qui ont été le plus souvent proposés. Avant de l’envoyer à un jury qui décidera d’ici le 28 décembre du mot de l’année. Composé du commissaire à la langue luxembourgeoise, de la présidente du Conseil permanent de la langue luxembourgeoise, d’un représentant du Centre pour la langue luxembourgeoise et de ses radios partenaires, il se basera sur plusieurs critères, comme l’originalité ou la pertinence.

Déjà 200 propositions

Le but serait de répéter l’opération chaque année, pour «qu’elle dise quelque chose sur l’air du temps», selon Alexandre Ecker.

Vu l’actualité de l’année 2020, il y a de fortes chances que le mot choisi se rapporte à la pandémie de Covid-19, où «beaucoup de mots sont arrivés brusquement». Le mot de l’année peut déjà faire partie du dictionnaire, ou pas. Les anglicismes comme «home office» ou «lockdown», utilisés aussi dans la langue luxembourgeoise usuelle, sont également permis. Et s’il n’y est pas déjà, «je pense que le mot de l’année aura sa place dans le dictionnaire. S’il s’y maintiendra, ça, c’est une autre question», estime le lexicographe.

L’opération séduit en tout cas les Luxembourgeois puisque le site, lancé mardi 8 décembre dans la matinée, a récolté plus de 200 propositions en 24 heures environ.

L’objectif de promotion de la langue sera donc sans doute atteint.

Microsoft a également annoncé ce mercredi 9 décembre un partenariat avec le Centre pour la langue luxembourgeoise dans le but «d’apporter une mise à jour encore plus complète et précise des modules linguistiques en luxembourgeois, grâce aux sources de données ouvertes du Lëtzebuerger Online Dictionnaire». En 2020, environ 9 millions de mots ont été consultés sur le site www.lod.lu, par environ 2.500 visiteurs par jour.