POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

BCL

Le Luxembourg améliore sa position extérieure nette



La BCL publie ses résultats trimestriels sur la position extérieure globale. (Photo: Paperjam)

La BCL publie ses résultats trimestriels sur la position extérieure globale. (Photo: Paperjam)

Les créances du Luxembourg à l’étranger ont augmenté plus rapidement que ses dettes entre le premier et le deuxième trimestre 2021. Conséquence, sa position nette s’améliore de 6 milliards d’euros.

Les autres pays doivent désormais plus au Luxembourg que lui-même doit aux autres pays. Tel est le résultat de l’enquête trimestrielle de la Banque centrale du Luxembourg (BCL).

Elle note une augmentation de 257 milliards d’euros des avoirs financiers extérieurs du Luxembourg (créances du Luxembourg ou engagements nets sur d’autres pays) entre le premier et le deuxième trimestre 2021. Ils atteignent alors 11.655 milliards d’euros. Contre une hausse plus faible de ses engagements financiers vis-à-vis de l’étranger: +251 milliards d’euros pour arriver à un total de 11.623 milliards d’euros. La position extérieure nette se retrouvant donc améliorée de 6 milliards, à 33 milliards d’euros à la fin du deuxième trimestre 2021.

Les hausses s’expliquent par «de nouvelles transactions et par des effets positifs de valorisation».

Dans les différentes composantes de la position extérieure nette, le solde créditeur sur investissements directs s’est réduit de 21 milliards à 720 milliards d’euros, fin juin 2021. L’excédent des autres investissements (dépôts et crédits classiques, crédits commerciaux, autres effets à payer ou à recevoir, etc.) s’est accru de 27 milliards pour s’établir à 196 milliards d’euros. Le déficit structurel des investissements de portefeuille s’est, pour sa part, alourdi de 13 milliards, à 911 milliards d’euros fin juin 2021.