POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Élection

Luc Frieden, prochain président d’Eurochambres



Luc Frieden demeurera président de la Chambre de commerce luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

Luc Frieden demeurera président de la Chambre de commerce luxembourgeoise. (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

Le président de la Chambre de commerce luxembourgeoise, Luc Frieden, a été élu par ses pairs pour devenir, au 1er janvier prochain, le président de l’association qui regroupe les Chambres européennes de commerce et d’industrie. Le mandat de Luc Frieden durera deux ans.

Eurochambres a tenu son assemblée générale ce vendredi pour se choisir un nouveau président. Un rôle de représentant des 45 Chambres de commerce et d’industrie européennes qui va échoir au 1er janvier prochain à Luc Frieden . La candidature du président de la Chambre de commerce luxembourgeoise a suscité le consensus parmi ses pairs, qui lui ont donné leur confiance pour succéder à l’Autrichien Christoph Leitl. Son mandat s’étendra sur 2022 et 2023.

Les trois vice-présidents d’Eurochambres ont quant à eux été réélus ce vendredi pour un nouveau mandat de deux ans: Vladimír Dlouhý (président de la Chambre de commerce de République tchèque), Ian Talbot (chief executive de Chambers Ireland) et Stephan Müchler (président et CEO de la Chambre de commerce et d’industrie de la Suède du Sud).

«La relance économique qui succède à la pandémie est en tête des priorités pour les entreprises et notre réseau de Chambres», souligne Luc Frieden, dans un communiqué publié au sortir de son élection. La restauration et l’approfondissement du marché unique européen en tant qu’élément-clé dans cette phase de relance, ainsi que l’implication d’Eurochambres pour accompagner les entreprises à gérer le double agenda écologique et digital, figurent aussi parmi les priorités de Luc Frieden. «Eurochambres doit activement promouvoir des relations commerciales libres et justes avec les pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne, tout comme avec les acteurs économiques majeurs, comme les États-Unis, la Chine et la Russie», ajoute l’ancien ministre dans ce communiqué.

Après un long chapitre politique (1998-2013) sous les couleurs du CSV, Luc Frieden était revenu aux affaires publiques en succédant, en avril 2019, à Michel Wurth à la présidence de la Chambre de commerce . Un mandat qu’il va poursuivre en parallèle de son nouveau rôle à l’échelon européen. De même que sa présidence du conseil d’administration de la BIL ( depuis avril 2016 ), condition sine qua non pour siéger à la Chambre de commerce luxembourgeoise. Luc Frieden restera par ailleurs avocat et associé du cabinet Elvinger Hoss Prussen, qu’il a rejoint en septembre 2016.

Née en 1958 dans la continuité de l’établissement, un an plus tôt, de la Communauté économique européenne, Eurochambres indique représenter plus de 20 millions d’entreprises – dont 93% de PME – qui emploient plus de 120 millions de collaborateurs.