POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

congrès du 24 avril

Luc Frieden ne briguera pas la présidence du CSV



Luc Frieden ne sera pas le futur président du CSV. (Photo: Delano/Maison Moderne)

Luc Frieden ne sera pas le futur président du CSV. (Photo: Delano/Maison Moderne)

L’ancien ministre Luc Frieden, président de la Chambre de commerce et du conseil d’administration de la BIL, ne sera pas candidat à la présidence du CSV. Mais espère que Frank Engel ne sera pas seul en lice.

Le 24 avril prochain, le CSV sera en congrès et devra se choisir un président pour les deux années suivantes. Pour le moment, seul Frank Engel , président en fonction, a annoncé qu’il serait candidat. Un peu comme lors d’une fin d’étape du Tour de France, beaucoup attendent sans doute en espérant lancer le sprint au bon moment, donc pas trop tôt.

Serge Wilmes , candidat déçu voici deux ans, ne semble plus intéressé. Marc Spautz et Claude Wiseler font partie de ces personnes que l’on cite, mais ne dévoilent rien de leurs intentions. 

Luc Frieden faisait aussi figure de candidat potentiel. L’ancien ministre, actuel président de la Chambre de commerce et du conseil d’administration de la BIL, a mis un terme aux supputations, ce samedi, lors de l’émission «Background am Gespréich» de RTL en indiquant qu’il préférait se concentrer sur sa mission à la Chambre de commerce. Tout en précisant qu’il ne trouverait pas normal qu’il y ait un seul candidat en course. Luc Frieden ne croit pas non plus à un retour de Jean-Claude Juncker , ce que ce dernier avait d’ailleurs déjà indiqué à Paperjam .