POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Shell Eco-marathon

Le LTAM fait 540km avec un litre d’essence



253480.jpg

Le prototype luxembourgeois a parcouru 540 kilomètres avec un litre d’essence. (Photo: LTAM/Shell)

Le Lycée technique des arts et métiers a atteint une bonne 22e place sur 141 équipes au Shell Eco-marathon, du 1er au 5 juillet, à Londres. Surtout, les Luxembourgeois ont amélioré leur record et porté à 540 le nombre de kilomètres parcourus avec un litre.

Qui veut voyager loin ménage... sa consommation de carburant. Les Luxembourgeois du Lycée technique des arts et métiers (LTAM) qui ont participé, début juillet, au Shell Eco-marathon à Londres le savent bien.

«Nous sommes la première et unique école luxembourgeoise qui participe à ce concours. Ce projet réunit nos départements mécanique, électronique et artistique. De même, il permet de développer l’esprit d’équipe et la responsabilité énergétique chez nos élèves», explique Georges Gloesener, du LTAM.

22 e place sur 141 équipes

253481.jpg

L’équipe du LTAM autour de son bolide. (Photo: LTAM/Shell)

«Le Shell Eco-marathon est un rendez-vous incontournable, car il permet de mobiliser des élèves de différentes formations autour d’un projet qui éveille réellement notre intérêt et nous pousse à nous investir, ce qui est aussi stimulant et gratifiant pour les professeurs. Le Shell Eco-marathon est, à ce titre, un des projets phares du LTAM. Il se distingue des autres projets par le fait qu’il faut ici construire un véhicule qui soit prêt et fonctionnel à une date bien précise pour relever le défi, en compétition face à d’autres écoles.»

L’an dernier, dans la catégorie «Prototype futuriste», les Luxembourgeois avaient parcouru 468 kilomètres avec l’équivalent d’un litre de carburant. Cette année, sur la piste d’essai du Mercedes-Benz World, ils ont porté leur record à 540 kilomètres, ce qui leur vaut la 22place sur 141 équipes.

Nous sommes très fiers de voir, année après année, la motivation et la créativité dont fait preuve le Luxembourg pour ‘Make the Future Live’.

Emmanuel Mignot,  président ,  Shell Belgique

«Les étudiants luxembourgeois ont fait un magnifique boulot pour tenter de repousser les limites de ce qui est techniquement possible actuellement», a commenté, de son côté, le président de Shell Belgique, Emmanuel Mignot.

«Ils ont montré que l’innovation et les possibilités de l’efficacité énergétique ne cessent d’évoluer. C’est pourquoi il est très important que nous continuions à offrir une plate-forme telle que le Shell Eco-marathon, afin de permettre aux futurs ingénieurs de continuer à pousser plus loin l’innovation. Nous sommes également très fiers de voir, année après année, la motivation et la créativité dont fait preuve le Luxembourg pour ‘Make the Future Live’.»

La victoire est revenue à l’équipe française Microjoule La Joliverie du Lycée Saint-Joseph La Joliverie de Nantes, qui a parcouru 2.734,96 kilomètres avec un litre de carburant, soit l’équivalent d’un aller-retour entre Bruxelles et Barcelone.