POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Mission économique

Le Louvre Abu Dhabi ouvert un soir pour Guillaume



Le Louvre Abu Dhabi était fermé ce lundi 27 janvier. Les autorités des Émirats, avec les responsables locaux, l’ont fait exceptionnellement ouvrir pour une visite privée en faveur du Grand-Duc héritier Guillaume.

Depuis deux ans, Abu Dhabi a un peu plus l’accent français. Le magnifique musée Louvre Abu Dhabi, construit sur les plans de Jean Nouvel, est en effet un incroyable succès. Plus de deux millions de visiteurs ont déjà franchi ses portes en à peine deux saisons.

Ce lundi, le musée était fermé. Après son entrevue avec le Prince héritier des Émirats, les autorités ont cependant fait exceptionnellement ouvrir les lieux pour une visite privée offerte au  Grand-Duc héritier Guillaume , aux ministres  Étienne Schneider  (LSAP) et  Pierre Gramegna  (DP), ainsi qu’à quelques membres de la  délégation économique présente dans le Golfe actuellement .

Un chef-d’œuvre de Jean Nouvel

Un privilège du Prince hautement apprécié. Guidés par les responsables locaux du Louvre, les visiteurs luxembourgeois ont pu profiter des espaces privatisés.

«Or, habituellement, il y a énormément de monde. Des touristes, mais aussi beaucoup d’habitants des Émirats, et un grand public scolaire», explique un des guides.

Le bâtiment est à couper le souffle. Inspirés d’une médina, ses espaces mettent superbement en valeur les vitrines, dont certaines sont aussi signées Jean Nouvel. «Pour le bâtir, une digue a été construite, et l’eau pompée. Une fois le bâtiment terminé, la digue a été enlevée et l’eau l’a ceinturé. Ce qui, avec des couloirs pensés pour laisser passer le vent et des souterrains qui gardent la fraîcheur, permet d’avoir dans le patio du musée une température toujours inférieure de 4 degrés par rapport à la température réelle», explique une autre guide.

Une performance d’ingénieur mise en valeur par le toit du musée, composé d’un entrelacs métallique impressionnant.

Même le déclenchement intempestif de l’alarme incendie n’a pas su gâcher la visite. «Je crains que ce ne soit le prix à payer pour une visite un jour de fermeture», a plaisanté un des directeurs locaux en s’adressant au Grand-Duc héritier.

Synthèse de l’art mondial

Les collections sont à l’avenant de l’écrin dans lequel elles se trouvent. Une partie est permanente, l’autre temporaire. Des 300 œuvres actuellement prêtées, certaines resteront quelques mois, d’autres plusieurs années. Elles offrent une magnifique synthèse de ce que l’art mondial – de l’Asie à l’Amérique du Sud en passant par l’Europe, toutes époques confondues – offre de plus beau. Et d’ici peu, juste en face, ouvrira un nouveau grand musée destiné pour sa part aux collections des Émirats.

En attendant, le Louvre Abu Dhabi s’attend à accueillir encore plus de monde dans le cadre de l’Exposition universelle qui débutera en octobre. «Ce sera immanquable. Je pense que ce musée est une réussite exemplaire. Le Louvre, c’est un peu l’encyclopédie du monde. Abu Dhabi, c’est un hub international. On y vient de partout dans le monde pour repartir ensuite partout dans le monde. La conjugaison des deux a donné ce musée», conclut un des conservateurs.