ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Football

Lopez rachète Mouscron pour développer la carte «jeunes»



«C’est un projet super excitant, car j’aime le foot dans toute sa largeur», indique Gerard Lopez, qui investit de l’autre côté de la frontière. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/Archives)

«C’est un projet super excitant, car j’aime le foot dans toute sa largeur», indique Gerard Lopez, qui investit de l’autre côté de la frontière. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/Archives)

Après quelques semaines de négociations, Gerard Lopez a officialisé samedi soir son rachat du club de première division belge de Mouscron. Une manière de continuer à développer sa vision autour de la formation des jeunes.

Lille, même privé de trois joueurs positifs au coronavirus, a dominé Mouscron, samedi soir, dans un match amical que tout le monde aura bien vite oublié.

Car une heure avant le coup d’envoi, Gerard Lopez a enfin officialisé le rachat du club de première division belge, 10e de la dernière saison, pour un montant, selon les déclarations d’une source proche du club à l’Agence France Presse, de 5 millions d’euros, pour reprendre les 90% du Thaïlandais Pairoj Piempongsant et 10 millions d’euros d’argent frais dans le budget.

Au cours de la conférence de presse, l’homme d’affaires luxembourgeois a bien pris soin d’expliquer que Mouscron ne serait pas «un satellite du Losc» – les deux clubs ne sont distants que de 20 kilomètres – et que c’est pour cela que le rachat se faisait via une des sociétés de M. Lopez, et non par le club lillois.

«Le Losc investit beaucoup dans de jeunes joueurs de talents, de 17 à 21 ans, mais on a cette problématique en France de ne pas avoir de réserve professionnelle. Mouscron nous permet de mettre à disposition du club des joueurs d’un certain niveau, et c’est ce qui intéresse le Losc», a dit le président du club lillois. «En parallèle, j’aimerais que Mouscron devienne la plateforme en Belgique, qui permet d’attirer d’autres jeunes joueurs belges.»

Et maintenant, Boavista?

«Travailler avec une autre équipe de foot, c’est passionnant! Cela se fera dans la continuité avec l’équipe en place et avec une nouvelle vision. C’est un projet super excitant, car j’aime le foot dans toute sa largeur. Cela ne serait pas étonnant de me voir aux matches!», a encore dit Gerard Lopez, qui a placé l’Espagnol Diego López, proche de son homme-clé Luis Campos, au poste de directeur sportif. L’équipe sera entraînée par Fernando Da Cruz.

Lille a déjà détenu 51% des parts de Mouscron entre 2011 et 2015, mais avait dû les céder pour permettre au propriétaire d’un autre club de première division belge (Ostende), Marc Coucke, d’entrer à son capital.

Cette question réglée, le Luxembourgeois va pouvoir accélérer les négociations avec le club de première division portugaise Boavista, établi à Porto, dont il serait sur le point d’acquérir 51%, alors que des rumeurs insistent sur son intérêt pour le club brésilien de Fluminense.