LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Oui, chef!

Lola Valerius, la nouvelle sensation 100% chocolat



Fière de sa ville natale d’Esch-sur-Alzette et de son parcours relativement atypique, Lola Valerius ne se donne qu’un objectif: assurer et développer sa créativité! (Photo: Marc Laroche/101Studios)

Fière de sa ville natale d’Esch-sur-Alzette et de son parcours relativement atypique, Lola Valerius ne se donne qu’un objectif: assurer et développer sa créativité! (Photo: Marc Laroche/101Studios)

Installée dans sa ville d’Esch-sur-Alzette depuis Pâques, Lola Valerius n’a pas tardé à s’y faire un prénom autant que des émules grâce à ses créations chocolatées aussi créatives que gourmandes.

Vous avez eu un parcours assez atypique, Lola, n’est-ce pas?

Lola Valerius. – «Effectivement, j’ai d’abord commencé mes études avec un bachelor en architecture à Vienne et à Copenhague! Mais je me suis rendu compte avec le temps que cette carrière n’était probablement pas faite pour moi, je ne me voyais pas travailler derrière un ordinateur toute la journée... J’ai décidé de ne pas faire de master et d’effectuer des stages pour trouver ma nouvelle voie. J’aimais déjà beaucoup préparer des gâteaux pour mes amis à l’époque et un stage en pâtisserie me paraissait naturel. J’ai donc fait plusieurs stages au Luxembourg, à Paris et à Taiwan, avec une dernière expérience chez Patrick Roger, à Paris, pour être un peu plus dans la matière. J’y ai beaucoup appris, même ce dont je n’avais pas envie: l’«usine». J’ai donc pris la décision de revenir au Luxembourg pour y ouvrir ma propre boutique, afin de travailler au rythme et dans les dimensions qui me plaisent.

Ce que vous avez fait début avril à Esch-sur-Alzette. Pourquoi ce choix et quel est votre retour après quelques semaines de travail?

«Je suis originaire d’Esch et j’y habite, pour moi c’était donc tout à fait naturel de m’y installer non seulement pour être proche de chez moi, mais aussi pour apporter quelque chose à une ville que j’aime beaucoup et qui est trop souvent dénigrée à mon goût... J’aurais pu choisir la capitale, mais, soyons honnêtes, c’est tout à fait impayable et j’avais vraiment Esch en tête. Ici, au moins, je peux avoir une grande boutique et un super labo vitré, où les clients peuvent nous voir travailler. Et, a priori, vu comme nous travaillons depuis l’ouverture, c’était une bonne décision. Les gens n’hésitent pas à se déplacer pour venir chez nous, à Esch, ce qui me conforte dans mon choix. Pâques a été complètement fou et avec la Fête des mères qui arrive, le téléphone n’arrête pas de sonner!

Quels sont vos priorités et vos projets à court terme?

«Je souhaite avant tout pouvoir développer ma gamme et nos quatre produits phares: les bonbons en chocolat, les dragées, les tablettes et les pâtes à tartiner. J’ai envie de ce travail d’artisanat, de faire des essais, de tester les produits locaux... Nous sommes une petite équipe – deux personnes au labo et une en boutique – et le travail ne manque pas.

Si vous pouviez collaborer avec la personne de votre choix le temps d’une journée, quelle serait-elle?

«René Redzepi! J’adore son univers culinaire, la mentalité scandinave de produits simples mais avec du goût et des idées extraordinaires. J’aimerais bien voir ce qu’on pourrait réaliser ensemble, à exploiter de nouvelles dimensions et pousser les limites. De plus, j’ai un fort attachement aux cultures danoise et scandinave depuis mes études à Copenhague…»

Lola Valerius: 37, avenue de la Gare, Esch-sur-Alzette, T. 27 56 97 44

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!