ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

moteur de traduction Automatique

Lingua Custodia prend de l’assurance avec Foyer



Olivier Debeugny (Lingua Custodia) se jette dans un nouveau secteur, l’assurance, avec Foyer, le premier groupe luxembourgeois. (Photo: Paperjam / Archives)

Olivier Debeugny (Lingua Custodia) se jette dans un nouveau secteur, l’assurance, avec Foyer, le premier groupe luxembourgeois. (Photo: Paperjam / Archives)

La start-up Lingua Custodia a annoncé, ce mercredi, avoir signé un contrat avec le groupe Foyer pour développer le premier traducteur automatique de documents d’assurance.

«Le développement de ce nouveau moteur de traduction automatique illustre notre volonté de couvrir tous les besoins linguistiques du secteur financier. Notre collaboration avec les équipes Foyer est la parfaite illustration de notre raison d’être en tant que fintech: aider les institutions financières à consacrer moins de temps et d’argent à la traduction et à communiquer plus rapidement et efficacement auprès de leurs clients, quelle que soit leur langue d’origine.»

Tout continue de sourire à la fintech Lingua Custodia. Son CEO et fondateur, Olivier Debeugny, se souvient des premiers contacts avec le leader de l’assurance au Luxembourg, le groupe Foyer, à l’occasion des Fintech Awards 2018 , où sa prestation avait été très remarquée.

Depuis, la start-up née à Paris en 2015 a quitté la Lhoft pour s’installer dans ses propres locaux début octobre. Sous la conduite de Frédéric Moioli, l’équipe va passer à quatre membres, dont trois commerciaux.

Son objectif continue d’être de toucher tous les secteurs de la finance et de l’assurance – un marché de un milliard d’euros en Europe – pour proposer des solutions de traductions automatisées à base de «deep learning», qui garantisse une qualité par rapport aux habituels traducteurs en ligne et une flexibilité pour les professionnels.